Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Grèce antique

Les dernières citations

  • Ne te pique pas d'une ambitieuse et bruyante éloquence. Ne cherche pas à briller par tes discours, mais à les rendre utiles.

  • L'homme qui n'a que de la force ne peut se mesurer avec le sage. C'est la sagesse qui règle les travaux du laboureur, c'est elle qui régit les cités, elle qui dompte les mers.

  • La louange convient d'un côté à la vertu, car par elle nous sommes susceptibles d'exécuter de belles actions ; tandis que les panégyriques exaltent également les actes qui relèvent du corps et de l'âme.

  • Nul ne fait l'éloge du bonheur, non plus que de la justice ; on leur attribue un caractère plus divin et plus haut et approchant davantage de la félicité.

  • Sache que le fond de la piété envers les dieux, c'est d’en juger sainement, de penser qu'ils existent et qu'ils gouvernent l'univers avec sagesse et avec justice.

  • Si tu prends l'habitude de considérer les rapports de corrélation qui sont entre toi et un autre en tant que voisin, concitoyen, préteur, tu trouveras quel est ton office.

  • Craignez le blâme plus que le danger.

  • Modérez votre joie dans la prospérité, votre douleur dans l'infortune, et ne laissez éclater au dehors aucun de ces deux sentiments.

  • On peut éprouver du plaisir sans ressentir de besoin.

  • Il y a dans l'âme une partie spéciale qui nous fait éprouver le plaisir, et qui agit en même temps que nous prenons les choses propres à satisfaire notre besoin.

  • Un homme fidèle, il faut, dans un temps de discordes, l'acheter au poids de l'or et de l'argent.

  • C'est à peu d'hommes qu'il faut te confier pour les grandes entreprises, si tu ne veux t'exposer à un chagrin sans remède.

  • Je fais, comme les maîtres des chœurs ; je monte au-dessus du ton pour apprendre aux autres à ne pas rester au-dessous.

  • C'est le tempérament qui est persuasif, ce n'est pas le propos.

  • Il suffit d'un champ pour être nourri au mieux. Car des clients n'attirent que les envieux. Certes, dans la cité, tout paraît bel et bon, mais bien vite pourtant les charmes se défont.

  • Le plus cruel des maux est, dit-on, d'avoir connu le bonheur et les joies de la patrie et de se voir contraint par la dure nécessité aux rigueurs de l'exil.

  • L'homme de bien est toujours favorable au message dont il se charge.

  • Le beau est louable, tandis que ce qui est honteux est blâmable. Conséquemment, il ne s'ensuit pas, s'il y a un destin, qu'il n'y ait point de place pour l'éloge et pour le blâme.

  • La droite raison défend le mal et ordonne le bien. Il n'y a donc pas de destin, s'il n'y a pas des actions bonnes et des actions mauvaises.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus