Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Rome antique

Les dernières citations

  • L'enfant doit donc apprendre ce que chaque lettre a de particulier, ce qu'elle a de commun avec d'autres, et quelles sont celles qui ont de l'affinité entre elles.

  • La grammaire, indispensable aux enfants, est un délassement pour la vieillesse, et fait le charme de la retraite.

  • L'homme en colère peut n'être pas irascible ; l'irascible peut quelquefois n'être pas en colère.

  • La colère diffère évidemment de l'irascibilité, ainsi que l'homme ivre, de l'ivrogne, et l'homme effrayé, du timide.

  • La mort est la cessation des représentations qui nous viennent des sens, des impulsions qui nous meuvent comme avec des cordons, du mouvement de la pensée et du service de la chair.

  • Comme il est cruel de ne pas laisser les hommes se porter aux choses qui leur paraissent naturelles et dignes d'intérêt ! Et pourtant, en un certain sens, tu ne leur accordes pas de le faire, lorsque tu t'indignes de ce qu'ils commettent des fautes.

  • La faute en est à l'or qui enrichit ; la guerre n'existait point, lorsque devant ses plats on n'avait qu'une coupe en hêtre.

  • Celui qui, séduit par la richesse, viole son amour, s'aliène Vénus et ses rigueurs.

  • Le pauvre doit être circonspect dans ses amours ; le pauvre ne doit se permettre aucune invective ; il doit endurer bien des choses qu'un amant riche ne souffrirait pas.

  • Je suis le poète du pauvre, parce que, pauvre moi-même, j'ai aimé.

  • Le premier principe de l'union des hommes est dans la société même du genre humain et la fraternité de tous ses membres.

  • Le meilleur moyen de maintenir la société et l'union des hommes, c'est de rendre surtout service à ceux qui nous touchent de plus près.

  • Il ne faut point compter sur ce qu’un Jour vous donne, un jour peut aussi vous le ravir.

  • Comment, sans le secours de la philosophie, entendra-t-on les nombreux passages qui se trouvent dans presque tous les poèmes, et qui appartiennent aux questions les plus abstraites de la physique ?

  • Sans la musique, la science grammaticale ne peut être complète, puisqu'elle a à traiter de mesures et de rythmes.

  • À l'homme seul furent donnés la prévoyance, le discernement, la pensée ; et non seulement nos vertus, mais nos vices même sont interdits aux animaux.

  • Qu'il y ait chez eux de l'amour, il y aura de la haine ; l'amitié supposera les inimitiés ; et les dissensions, la concorde, choses, dont ils offrent aussi quelques traces ; mais le bien et le mal appartiennent en propre au cœur humain.

  • Souviens-toi qu'ici-bas tout devoir se compose d'un certain nombre d'obligations marquées. Il faut les observer et, sans se troubler ni se fâcher contre ceux qui se fâchent, poursuivre avec méthode ce qu'on s'est proposé.

  • Considère combien de choses, durant un même infime moment, se passent en chacun de nous, tant dans le corps que dans l'âme.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus