Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Auteurs de la Rome antique

Publilius Syrus

Biographie

Publilius Syrus (ou, moins correct, Publius Syrus), né en Syrie vers 85 av. J.-C. et décédé à une date inconnue après 43 av. J.-C., est un poète latin.

Amené esclave à Rome, nommé Syrus d'après sa province d'origine, il est éduqué puis affranchi par son maître en raison de ses qualités intellectuelles, de son humour et de ses talents. Il est le principal représentant de l'art mimique avec Decimus Laberius, chevalier romain qu'il aurait vaincu lors d'une joute littéraire en présence de César en 46 av. J.-C. Syrus survécut à César et à Labérius et connut le succès à Rome.

On lui doit des mimes, dont deux titres ont été conservés. On peut aussi lire ses Sentences, série d'aphorismes extraits de ses pièces. Elles incluent des maximes et des observations piquantes. Ces maximes étaient encore appréciées un siècle plus tard par Sénèque.

Œuvres

Sentences

Ses citations

(100)
  • Refuser à celui à qui vous avez toujours donné, c’est le forcer à vous voler.

    Sentences
  • Si l’on permet à quelqu'un plus qu’il n’est juste, il voudra plus qu’on ne lui permet.

    Sentences
  • Celui que tout le monde bénit possède le bien de tout le monde.

    Sentences
  • Si tu ne veux point te fâcher souvent contre quelqu'un, fâche-toi une fois pour toutes.

    Sentences
  • Il est cruel, et non pas brave, celui qui tue un enfant.

    Sentences
  • L’homme cruel n’est point fléchi par les larmes, il s’en nourrit.

    Sentences
  • Les reproches sont cruels pour le malheureux.

    Sentences
  • Un malade intempérant rend son médecin impitoyable.

    Sentences
  • Qui désire la mort laisse une tache à sa vie.

    Sentences
  • Vis-à-vis d’un impudent, la trop grande modestie devient une sottise.

    Sentences
  • Le mépris est plus pénible pour le sage que les mauvais traitements.

    Sentences
  • Nous supportons sans les blâmer les défauts auxquels nous sommes accoutumés.

    Sentences
  • Vous vaincrez plutôt par la prudence que par l'emportement.

    Sentences
  • Bien des gens trouvent un conseil ; les habiles en tirent parti.

    Sentences
  • Ayez plutôt soin de votre conscience que de votre réputation.

    Sentences
  • Le rapport des caractères forme la parenté la plus intime.

    Sentences
  • Un compagnon agréable abrège la route autant qu’un équipage.

    Sentences
  • Oublier la guerre civile, c’est s’en garantir.

    Sentences
  • La joie des méchants tourne bientôt à leur perte.

    Sentences
  • La gloire du superbe se change bientôt en ignominie.

    Sentences

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus