Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Bienvenue

Citations Antiques est un site ayant pour but la diffusion du savoir des auteurs antiques à travers leurs citations.

Il s'agit également d'une communauté permettant aux membres de partager ce savoir en ajoutant des citations, en créant des listes de favoris et bien plus encore. N’hésitez pas à vous inscrire pour profiter pleinement du site.

Les dernières citations

  • Il faut proportionner ses bienfaits au mérite ; quand on veut obliger un homme, il faut considérer ses mœurs, ses dispositions envers nous, il faut avoir égard à nos rapports mutuels, aux services qu'il peut nous avoir rendus.

  • Il y a aussi des hommes, et le nombre en est grand, qui sont généreux non par bonté de cœur, mais par fausse gloire.

  • Promettre de ne faire aucun acte mauvais, belle entrée dans ce monde !

  • Quelques couplets jaillis d'une simple chanson et vous voici pris par l'amour, la passion.

  • Les mortels perdent bientôt la mémoire des faits auxquels la poésie n'a point imprimé le sceau de l'immortalité.

  • Le mortel généreux qui consacre avec joie ses travaux et ses trésors à la recherche de la vertu, recueille sous la protection des dieux une ample moisson de gloire.

  • Grande est la différence entre relâcher et dissoudre.

  • Le sommeil est indispensable à la réparation des forces ; cependant le prolonger et le jour et la nuit serait une vraie mort.

  • L’homme bien né s’adonne surtout à la sagesse et à l’amitié : desquelles l’une est un bien mortel, l’autre un bien immortel.

  • Le fruit le plus grand de la suffisance à soi-même : la liberté.

  • Les biens qui ont pu être donnés peuvent aussi être repris.

  • Faire des reproches à qui a besoin de secours, c’est le désespérer.

  • Il y a une chose que je condamne absolument, quoique l'usage l'autorise et que Chrysippe ne la désapprouve pas : c'est de fouetter les enfants.

  • On ne saurait donc avertir trop tôt un enfant de ne rien faire avec passion, avec méchanceté, avec emportement ; et il faut se souvenir toujours de ce mot de Virgile : Tant de nos premiers ans l'habitude a de force !

  • Ne montre point à tes enfants un visage sévère ; que ta douceur gagne leur amour. S'ils font quelque faute, fais-les corriger par leur tendre mère, fais-les reprendre par les plus anciens de ta famille, par de respectables vieillards.

  • N'ajoute pas de noces nouvelles à tes premières noces ; ni de nouvelles douleurs à tes premières calamités.

  • Puisque les vertus entretiennent des rapports avec nos actions et nos passions ; puisque toute passion et toute action sont suivies de plaisir ou de peine, la vertu aurait donc des liens avec le plaisir ou la peine.

  • Il faut, dès l'enfance, être entraîné, en quelque sorte, à extraire de nos actes, à bon escient, du plaisir et de la peine. Voilà en quoi consiste une saine éducation.

  • Regarde ces solitudes vides durant plusieurs milles de toute habitation : c'est la colère qui les a dépeuplées.

  • L'incontinence, la peur, l'audace, ont leurs indices et peuvent se pressentir ; car nulle pensée n'agite vivement l'intérieur de l'homme sans qu'une émotion quelconque paraisse sur son visage.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus