Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Thèmes

Divers

Citations sur ce thème

(937)
  • Pour le jeune homme, la principale part du salut est la sauvegarde de la jeunesse, et la vigilance contre ce qui se salit tout en suivant les désirs furieux.

  • Celui qui est sans trouble n’est à charge ni à lui-même, ni aux autres.

  • Il est vrai que le pressentiment du mal irrite ; mais c'est que l'intention même nous blesse, et que méditer l'injure, c'est déjà la commettre.

  • Quand tu as pris un rôle au-dessus de tes forces, non seulement tu y as fait une pauvre figure, mais encore tu as laissé de côté celui que tu aurais pu remplir.

  • Rendez les transactions avantageuses et les procès préjudiciables, afin que les citoyens évitent les uns et se portent avec empressement vers les autres.

  • Si quelqu'un peut me convaincre et me prouver que je pense ou que j'agis mal, je serai heureux de me corriger. Car je cherche la vérité, qui n'a jamais porté dommage à personne. Mais Il se nuit celui qui persiste en son erreur et en son ignorance.

  • Toutes choses sont en travail au delà de ce qu'on peut dire ; l’œil ne se rassasie pas de voir, et l'oreille ne se lasse pas d'entendre.

  • Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n'est point remplie ; ils continuent à aller vers le lieu où ils se dirigent.

  • Si l'entité du résultat existe déjà, qu'est-ce qu'une cause a besoin de produire ? Si l'entité du résultat n'existe pas, comment une cause pourrait-elle la produire ?

  • Une pincée de sel suffit à imprégner de son goût un verre d’eau, mais ne saurait changer le goût d’un grand fleuve. De même, une action négative affectera celui dont les mérites sont faibles mais aura peu d’effet sur celui qui fait souvent le bien.

  • Le mieux est d'adresser nos bienfaits à qui les mérite à tous les titres, ou du moins à qui peut y prétendre avec le plus de droits.

  • Beaucoup, sans prudence dans leurs conseils, ont pour eux la fortune, et ce qui semblait devoir les perdre leur tourne à bien.

  • La mère de Thalès, le pressant de se marier, il répondit : « Il n’est pas temps encore. » Plus tard, lorsqu'il fut d’un âge mûr, comme elle renouvelait ses instances, il dit : « Il n’est plus temps. »

  • Ce qui naît de conditions n’est pas né, cela n’a pas d’être en soi de production.

  • Pour nous, toutes les présentations sont rationnelles car nous affirmons que ce qui apparaît en dépendance a le sens de vacuité de production inhérente.

  • Il faut proportionner ses bienfaits au mérite ; quand on veut obliger un homme, il faut considérer ses mœurs, ses dispositions envers nous, il faut avoir égard à nos rapports mutuels, aux services qu'il peut nous avoir rendus.

  • Il y a aussi des hommes, et le nombre en est grand, qui sont généreux non par bonté de cœur, mais par fausse gloire.

  • Promettre de ne faire aucun acte mauvais, belle entrée dans ce monde !

  • Les mortels perdent bientôt la mémoire des faits auxquels la poésie n'a point imprimé le sceau de l'immortalité.

  • Grande est la différence entre relâcher et dissoudre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus