Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Thèmes

Religion

Citations sur ce thème

(104)
  • Quant aux libations, aux sacrifices, aux offrandes, il faut toujours suivre les lois de sa patrie, être en état de pureté, n’avoir pas de nonchalance ni de négligence, ne pas rester trop en deçà de ses moyens ni aller au delà.

  • La piété est fondée sur l’intérêt ; par conséquent, quand on s’applique à donner la direction qu’il faut à ses désirs et à ses aversions, on s’applique par là même à être pieux.

  • Beaucoup manque à ceux qui demandent beaucoup. Tout est bien pour ceux à qui les Dieux ont donné, d'une main économe, ce qui suffit.

  • Plus on se refuse, plus on obtient des Dieux.

  • Observez ce qui est droit, et pratiquez ce qui est juste ; car mon salut ne tardera pas à venir, et ma justice à se manifester.

  • Cherchez l’Éternel tandis qu'on le trouve ; invoquez-le pendant qu'il est proche.

  • Sache que le fond de la piété envers les dieux, c'est d’en juger sainement, de penser qu'ils existent et qu'ils gouvernent l'univers avec sagesse et avec justice.

  • À chacun est donnée la manifestation de l'Esprit en vue de l'utilité.

  • Il y a diversité de dons, mais il n'y a qu'un même Esprit. Il y a aussi diversité de ministères, mais il n'y a qu'un même Seigneur. Il y a aussi diversité d'opérations ; mais il n'y a qu'un même Dieu, qui opère toutes choses en tous.

  • Nous attribuons aux dieux la félicité et le bonheur parfait, comme nous reconnaissons la félicité aux hommes qui se rapprochent le plus de la divinité.

  • Pour ce qui est des Dieux, ce ne serait point parler correctement que de dire qu'ils agissent bien ; mieux vaudrait dire qu'ils font les biens. Bien agir suppose en effet qu'on puisse agir mal ; et la nature divine est incapable de mal.

  • Il vit avec les Dieux celui qui constamment leur montre une âme satisfaite des lots qui lui ont été assignés.

  • S'il en est qui croient leur conduite impénétrable aux regards humains, ils ne laissent pas cependant de redouter ceux des dieux.

  • Aussi bien dans le domaine de l'invisible que dans celui des choses mortelles, les dieux détiennent la connaissance immédiate. Mais nous, de par notre humaine condition, nous sommes réduits aux conjectures.

  • Les biens des Dieux sont saints et constituent la béatitude ; ils comprennent quelque chose de plus grand que les biens auxquels on accorde des éloges, parce que leur nature est absolument incapable d'admettre le moins bon.

  • Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

  • Conserve la modération, même dans les sacrifices que tu offres aux dieux.

  • En partant de ce principe qu'il est absurde que les dieux ignorent de quelle mesure est l'infini, on pourrait conclure qu'il est possible de savoir de quelle mesure est l'infini, et, si cela est possible, que l'infini admet une mesure déterminée.

  • Si quelqu'un croit savoir quelque chose, il n'a encore rien connu comme il faut connaître ; mais si quelqu'un aime Dieu, il est connu de lui.

  • II est un Dieu maître suprême. Nous ne pouvons avoir qu'une idée obscure de la divinité. Conjurons ce maître suprême de répandre quelques rayons de sa gloire sur nos lois et de leur donner un heureux succès.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus