Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant VI, vers 289-315

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant VI
L'arrivée d'Ulysse en Phéacie - Nausicaa conseille Ulysse sur la manière de se présenter au palais, d'abord à sa mère.
289
Mon hôte, comprends à demi-mot mes paroles afin qu'au plus vite
290
tu obtiennes de mon père (l'accord pour) un retour (chez toi) et une escorte.
291
Tu trouveras un magnifique bois de peupliers noirs consacré à Athèna sur le côté de notre route
292
dans lequel jaillit une source au milieu d'une clairière parsemée de fleurs ;
293
c'est là qu'est l'enclos royal de mon père, planté d'un vignoble luxuriant
294
distant des habitations à seulement une portée de voix.
295
Reste assis là quelque temps jusqu'à ce que nous atteignions le siège du pouvoir régional
296
et soyons entrées dans le palais de mon père.
297
(Relève-toi), au contraire , quand tu estimeras que nous sommes arrivés dans ses appartements
298
et marche alors vers la ville des Phéaciens et fais-toi indiquer
299
le domicile de mon père, le magnanime Alkinoos.
300
Ce sera facile, elle est très connue et un jeune enfant saurait (t') y conduire ;
301
car, à la vérité, aucune des maisons des Phéaciens n'est construite avec métier
302
telle que l'est la demeure du Héros Alkinoos.
303
Mais dès que tu seras à l'abri dans les bâtiments et la cour intérieure,
304
traverse très vite le Mégaron afin d'arriver jusqu'à ma mère ;
305
elle se tient près du foyer dans la lumière éclatante des flammes,
306
tournant et retournant le fil de laine qu'on tire de la quenouille, teint avec la pourpre marine, admirable spectacle,
307
s'appuyant contre une colonne et ses dames de compagnies, en retrait, l'ignore/font semblant de ne pas y prêter attention.
308
C'est là que se trouve le trône de mon père, adossé à la colonne,
309
dans lequel il est assis à siroter consciencieusement une boisson tirée de la vigne, tel un immortel.
310
Passant devant lui (sans t'arrêter), entoure de tes bras les genoux de ma mère,
311
afin de te réjouir promptement de la journée du retour en ton pays
312
même si celui-ci est à très grande distance.
313
S'il advient que naissent assurément entre elle et toi des sentiments cordiaux voire amicaux,
314
alors tu peux certes espérer retourner vers la terre de tes ancêtres, (y) retrouver ta demeure bien bâtie et surtout revoir tes amis.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ζ
Ὀδυσσέως ἄφιξις εἰς Φαιάκας.
289
Ξεῖνε, σὺ δ᾽ὦκ᾽ἐμέθεν ξυνίει ἔπος ὄφρα τάχιστα
290
πομπῆς καὶ νόστοιο τύχηις παρὰ πατρὸς ἐμοῖο.
291
Δήεις ἀγλαὸν ἄλσος Ἀθήνης ἄγχι κελεύθου αἰγείρων
292
ἐν δὲ κρήνη νάει ἀμφὶ δὲ λειμών·
293
ἔνθα δὲ πατρὸς ἐμοῦ τέμενος τεθαλυῖά τ᾽ἀλωή
294
τόσσον ἀπὸ πτόλιος ὅσσον τε γέγωνε βοήσας.
295
Ἔνθα καθεζόμενος μεῖναι χρόνον εἰς ὅ κεν ἡμεῖς ἄστυδε ἔλθωμεν
296
καὶ ἱκώμεθα δώματα πατρός.
297
Αὐτὰρ ἐπὴν ἡμέας ἔλπηι ποτὶ δώματ᾽ἀφῖχθαι
298
καὶ τότε Φαιήκων ἴμεν ἐς πόλιν ἠδ᾽ἐρέεσθαι
299
δώματα πατρὸς ἐμοῦ μεγαλήτορος Ἀλκινόοιο.
300
Ῥεῖα δ᾽ἀρίγνωτ᾽ἐστί καὶ ἂν πάϊς ἡγήσαιτο νήπιος·
301
οὐ μὲν γάρ τι ἐοικότα τοῖσι τέτυκται
302
οἷος δόμος Ἀλκινόοιο ἥρωος.
303
Ἀλλ᾽ὁπότ᾽ἄν σε δόμοι κεκύθωσι καὶ αὐλή,
304
ὦκα μάλα μεγάροιο διελθέμεν ὄφρ᾽ἂν ἵκηαι μητέρ᾽ἐμήν·
305
ἡ δ᾽ἧσται ἐπ᾽ἐσχάρηι ἐν πυρὸς αὐγῆι,
306
ἠλάκατα στρωφῶσ᾽ἁλιπόρφυρα, θαῦμα ἰδέσθαι,
307
κίονι κεκλιμένη δμωαὶ δέ οἱ εἵατ᾽ὄπισθεν.
308
Ἔνθα δὲ πατρὸς ἐμοῖο θρόνος ποτικέκλιται αὐτῆι,
309
τῶι ὅ γε οἰνοποτάζει ἐφήμενος, ἀθάνατος ὥς.
310
Τὸν παραμειψάμενος μητρὸς περὶ γούνασι χεῖρας βάλλειν ἡμετέρης
311
ἵνα νόστιμον ἦμαρ ἴδηαι χαίρων καρπαλίμως,
312
εἰ καὶ μάλα τηλόθεν ἐσσί.
313
Εἴ κέν τοι κείνη γε φίλα φρονέηισ᾽ἐνὶ θυμῶι,
314
ἐλπωρή τοι ἔπειτα φίλους τ᾽ἰδέειν καὶ ἱκέσθαι οἶκον ἐυκτίμενον καὶ σὴν ἐς πατρίδα γαῖαν.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus