Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant VIII, vers 499-520

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant VIII
Le séjour d'Ulysse chez les Phéaciens - Dèmodocos explique la prise de Troie et glorifie le courage déterminant d'Ulysse.
499
Ainsi parla-t-il (Ulysse) si bien qu'il (Dèmodocos) fit quelques pas comme mu par un dieu, et fit entendre le poème,
500
en commençant au moment où les Argiens, d'une part, embarquèrent sur leur navires aux bons tillacs, hissaient les voiles, après avoir lancé des traits enflammés sur leurs tentes,
502
et, d'autre part, étaient assis autour du très renommé Ulysse, cachés dans le cheval, sur l'Agora des Troyens ;
504
en effet, les Troyens eux-mêmes le tirèrent sur l'Acropole.
505
Ainsi avait-il été placé en hauteur et, assurément de façon indécise, ils débattaient nombreux à l'Agora,
506
assis en bas autour de lui et la décision était entre eux divisée en trois avis :
507
le premier était que son intérieur creux soit piqué impitoyablement par une lance de bronze,
508
le deuxième de le jeter contre les rochers en le tirant jusqu'au promontoire/précipice,
509
le troisième de lui permettre d'être un grand cadeau amadoueur des dieux.
510
C'est par cet avis exceptionnel(lement risqué) que se plaisait à se préparer ce qui devait ensuite s'accomplir.
511
En effet, la Destinée était que la ville serait détruite lorsqu'elle recèlerait un grand cheval de bois
513
dans lequel serait assis tous les généraux des Argiens, apportant le crime et la mort aux Troyens.
514
Il savait (aussi) comment les fils des Achéens vinrent à bout de la capitale régionale,
515
en se répandant après être sortis du cheval, en s'extrayant de son ventre creux.
516
Or, il savait que nous dévastâmes, l'un après l'autre (groupe/quartier), la ville haute/sublime,
517
tandis qu'au contraire Ulysse avait marché sus au palais de Dèiphobos,
518
ayant invoqué à grand cri Arès, avec Ménélas, l'homme capable de contrarier un dieu.
519
Il dit (encore) que là, il lui plaît d'emporter la victoire en ayant le courage d'entreprendre la plus terrible bataille
520
et, pour la suite, grâce à Athèna au grand cœur (= au grand béguin pour lui).
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας θ
Ὀδυσσέως σύστασις πρὸς Φαιάκας.
499
Ὣς φάθ᾽ὁ δ᾽ὁρμηθεὶς θεοῦ ἤρχετο, φαῖνε δ᾽ἀοιδήν,
500
ἔνθεν ἑλὼν ὡς οἱ μὲν ἐυσσέλμων ἐπὶ νηῶν βάντες, ἀπέπλειον, πῦρ ἐν κλισίῃσι βαλόντες, Ἀργεῖοι,
502
τοὶ δ᾽ἤδη ἀγακλυτὸν ἀμφ᾽Ὀδυσῆα ἥατ᾽ἐνὶ Τρώων ἀγορῇ κεκαλυμμένοι ἵππῳ·
504
αὐτοὶ γάρ μιν Τρῶες ἐς ἀκρόπολιν ἐρύσαντο.
505
Ὥς ὁ μὲν ἑστήκει τοὶ δ᾽ἄκριτα πόλλ᾽ἀγόρευον
506
ἥμενοι ἀμφ᾽αὐτόν τρίχα δέ σφισιν ἥνδανζε βουλή,
507
ἠὲ διαπλῆξαι κοῖλον δόρυ νηλέι χαλκῷ,
508
ἢ κατὰ πετράων βαλέειν ἐρύσαντας ἐπ᾽ἄκρης,
509
ἢ ἐάαν μέγ᾽ἄγαλμα θεῶν θελκτήριον εἶναι,
510
τῇ περ δὴ καὶ ἔπειτα τελευτήσεσθαι ἔμελλεν.
511
Αἶσα γὰρ ἦν ἀπολέσθαι ἐπὴν πόλις ἀμφικαλύψῃ δουράτεον μέγαν ἵππον,
513
ὅθ᾽ἥατο πάντες ἄριστοι Ἀργείων Τρώεσσι φόνον καὶ κῆρα φέροντες.
514
Ἤειδεν δ᾽ὡς ἄστυ διέπραθον υἷες Ἀχαιῶν
515
ἱππόθεν ἐκχύμενοι, κοῖλον λόχον ἐκπρολιπόντες.
516
Ἄλλον δ᾽ἄλλῃ ἄειδε πόλιν κεραϊζέμεν αἰπήν,
517
αὐτὰρ Ὀδυσσῆα προτὶ δώματα Δηιφόβοιο βήμεναι,
518
ἠύτ᾽Ἄρηα σὺν ἀντιθέῳ Μενελάῳ.
519
Κεῖθι δὴ αἰνότατον πόλεμον φάτο τολμήσαντα νικῆσαι
520
καὶ ἔπειτα διὰ μεγάθυμον Ἀθήνην.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014-2018 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2016

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus