Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant IV, vers 808-829

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant IV
Les événements à Ithaque - Pènélope se confie au fantôme de sa sœur qui la rassure.
808
Pènélope, sommeillant très heureuse aux portes des songes480, lui répondit ensuite avec ascendant
810
«Pourquoi, sœurette, es-tu venue ici ? Tu n'y es jamais venu auparavant n'est-ce pas ?
811
Puisque tu habites un palais très éloigné (du nôtre).
812
Tu me demandes (toi) aussi d'arrêter mes lamentations et mes nombreuses crises de larmes
813
qui harcèlent mon cœur et ma raison,
814
alors que, d'une part, j'ai perdu auparavant mon noble époux au cœur de lion
815
qui excellait par toutes ses vertus, entre tous les fils de Danaos,
816
noble (il l'était), Lui dont la gloire s'est étendue à toute la Grèce jusqu'à son barycentre, Argos ;
817
maintenant, derechef, mon fils adoré est parti sur un navire à cale creuse,
818
quel enfant (capricieux) ! sans vrai compétence, ni des travaux ni des discours.
819
Il me plaît de pleurer plus encore son absence que juste celle d'Ulysse
820
et je tremble pour lui et je crains qu'il n'ait d'une manière ou d'une autre à souffrir
821
soit dans le pays de ceux chez qui il est parti soit sur le bassin (méditerranéen),
822
car de nombreux ennemis lui tendent des pièges,
823
voulant le tuer avant qu'il n'atteigne sa patrie.»
824
L'immatériel fantôme lui répondit alors, à son tour :
825
«Sois sans crainte, ne t'abandonne pas en quelque sorte entièrement (donc) trop à ta réflexion/douleur) ;
826
en effet, il marche en ayant avec lui une compagne telle que aussi tous les autres hommes demanderaient à s'adjoindre
827
car elle est puissante, Pallas Athèna,
828
et elle compatit à ton chagrin.
829
puisqu'elle m'envoie maintenant vers toi pour te faire la morale.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας δ
Τὰ ἐν Ἰθάκηι.
808
Τὴν δ᾽ἠμείβετ᾽ἔπειτα περίφρων Πηνελόπεια, ἡδὺ μάλα κνώσσουσ᾽ἐν ὀνειρείηισι πύληισιν·
810
«Τίπτε, κασιγνήτη, δεῦρ᾽ἤλυθες ; οὔ τι πάρος γε πωλέ᾽
811
ἐπεὶ μάλα πολλὸν ἀπόπροθι δώματα ναίεις·
812
καί με κέλεαι παύσασθαι ὀιζύος ἠδ᾽ὀδυνάων πολλέων
813
αἵ μ᾽ἐρέθουσι κατὰ φρένα καὶ κατὰ θυμόν,
814
ἣ πρὶν μὲν πόσιν ἐσθλὸν ἀπώλεσα θυμολέοντα
815
παντοίηις ἀρετῆισι κεκασμένον ἐν Δαναοῖσιν,
816
ἐσθλόν, τοῦ κλέος εὐρὺ καθ᾽Ἑλλάδα καὶ μέσον Ἄργος·
817
νῦν αὖ παῖς ἀγαπητὸς ἔβη κοίλης ἐπὶ νηός,
818
νήπιος, οὔτε πόνων ἐὺ εἰδὼς οὔτ᾽ἀγοράων.
819
Τοῦ δὴ ἐγὼ καὶ μᾶλλον ὀδύρομαι ἤ περ ἐκείνου
820
τοῦ δ᾽ἀμφιτρομέω καὶ δείδια, μή τι πάθηισιν,
821
ἢ ὅ γε τῶν ἐνὶ δήμωι ἵν᾽οἴχεται, ἢ ἐνὶ πόντωι,
822
δυσμενέες γὰρ πολλοὶ ἐπ᾽αὐτῶι μηχανόωνται,
823
ἱέμενοι κτεῖναι πρὶν πατρίδα γαῖαν ἱκέσθαι.»
824
Τὴν δ᾽ἀπαμειβόμενον προσέφη εἴδωλον ἀμαυρόν·
825
«θάρσει, μηδέ τι πάγχυ μετὰ φρεσὶ δείδιθι λίην·
826
τοίη γάρ οἱ πομπὸς ἅμ᾽ ἔρχεται, ἥν τε καὶ ἄλλοι ἀνέρες ἠρήσαντο παρεστάμεναι,
827
δύναται γάρ, Παλλὰς Ἀθηναίη
828
σὲ δ᾽ὀδυρομένην ἐλεαίρει·
829
ἣ νῦν με προέηκε τεῒν τάδε μυθήσασθαι.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus