Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Rome antique
Citation n°3006
  • Je ne veux pleurer ni l'homme qui est dans la joie ni celui qui verse des larmes : le premier a séché les miennes ; l'autre, s'il en répand, n'est plus digne d'en obtenir de moi.

Source

De la tranquillité de l'âme, XV

Époque

47/62

Traducteur

Joseph Baillard

Commentaire

Citation complète : Je ne veux pleurer ni l'homme qui est dans la joie ni celui qui verse des larmes : le premier a séché les miennes ; l'autre, s'il en répand, n'est plus digne d'en obtenir de moi. Quoi ! je pleurerais Hercule expirant dans les flammes ; Régulus percé de clous qui le déchirent ; ou Caton, de son propre fer ? Ils ont tous, au prix de quelques jours de vie, acheté une éternelle gloire ; ils sont arrivés par la mort à l'immortalité.

Thème

Date d'ajout

Le vendredi 27 juillet 2018 à 12:00

Citations similaires

  • Rien n'est suffisant pour celui pour qui le suffisant est peu.

  • Écoulements et transformations renouvellent le monde constamment, comme le cours ininterrompu du temps maintient toujours nouvelle la durée infinie.

  • Ce qui naît de conditions n'est pas né, Cela n'a pas d'être en soi de production. On appelle vide ce qui dépend des conditions. Celui qui connaît la vacuité est vigilant.

  • J'exècre l'apparence : elle ressemble aux dieux joliment plaqués d'or, alors que par-dessous, ce n'est qu'un bois rugueux.

  • On n’est uniquement maître que de ce qu’on a aussi le pouvoir de ne pas faire.

  • La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.

  • La charité est patience ; elle est douce ; la charité n'est point envieuse ; la charité n'use point d'insolence ; elle ne s'enorgueillit point.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus