Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Grèce antique
Citation n°3216
  • Si l'homme jaloux d'enfouir dans sa maison d'obscurs trésors, par un rire moqueur insulte à mes chants, qu'il sache que son âme descendra sans gloire dans la nuit de l'Érèbe.

Source

Isthmiques, I

Époque

IVe siècle av. J.-C.

Traducteur

Jean-Aloys Perrault-Maynand

Commentaire

Cette citation est tirée du poème dédié à Hérodote, thébain.

Thème

Date d'ajout

Le lundi 22 avril 2019 à 14:00

Citations similaires

  • Vous trouverez en vous-même un puissant motif d'émulation, si vous regardez comme une chose contraire à la raison que le méchant règne sur l'homme de bien et que l'insensé commande au sage.

  • Les méthodes d'éducation et d'enseignement à quoi s'efforcent-elles ? Voilà donc ce qui est digne d'estime. Et, si tu parviens heureusement à l'acquérir, tu ne te réserveras pour aucune autre chose.

  • Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.

  • N'hésite point à t'imposer de dures fatigues, ou à t'user les mains par un travail dont elles n'ont point l'habitude.

  • L'athlète courageux, nos hymnes sont la plus digne récompense de ses belles actions, et le poète, secondé par les Grâces, se plaît à l'immortaliser dans ses chants.

  • Les choses n’existent pas intrinsèquement. Concevoir leur existence inhérente est une saisie de permanence, l’extrême d’éternalisme, et concevoir que ce qui existe cesse d’être est une vue d’annihilation, l’extrême d’anéantissement.

  • Dire « existe » est une saisie de permanence ; dire « n'existe pas » est une vue d’annihilation. C’est pourquoi les sages ne devraient pas demeurer dans l’existence ou la non-existence.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus