Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Rome antique
Citation n°3007
  • Il est encore une source féconde de sollicitudes, c'est le pénible soin qu'on prend de se composer et de ne se jamais montrer tel qu'on est, comme font tant d'hommes dont toute la vie est un mensonge, une représentation de théâtre.

Source

De la tranquillité de l'âme, XV

Époque

47/62

Traducteur

Joseph Baillard

Commentaire

Citation complète : Il est encore une source féconde de sollicitudes, c'est le pénible soin qu'on prend de se composer et de ne se jamais montrer tel qu'on est, comme font tant d'hommes dont toute la vie est un mensonge, une représentation de théâtre. Quel supplice que d'avoir sans cesse les yeux sur nous-mêmes, et de trembler qu'on ne nous reconnaisse pour n'être pas ce que nous semblons ! Quelle anxiété de tous les instants que de prendre le moindre coup d'œil pour un jugement porté sur nous ! Car mille incidents viendront malgré nous nous dévoiler ; et dût-on réussir dans un rôle aussi difficile, quelle jouissance ou quelle sécurité, de passer sa vie sous le masque !

Thème

Date d'ajout

Le samedi 28 juillet 2018 à 12:00

Citations similaires

  • Toutes choses sont en travail au delà de ce qu'on peut dire ; l’œil ne se rassasie pas de voir, et l'oreille ne se lasse pas d'entendre.

  • Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n'est point remplie ; ils continuent à aller vers le lieu où ils se dirigent.

  • Si l'entité du résultat existe déjà, qu'est-ce qu'une cause a besoin de produire ? Si l'entité du résultat n'existe pas, comment une cause pourrait-elle la produire ?

  • Une pincée de sel suffit à imprégner de son goût un verre d’eau, mais ne saurait changer le goût d’un grand fleuve. De même, une action négative affectera celui dont les mérites sont faibles mais aura peu d’effet sur celui qui fait souvent le bien.

  • Le mieux est d'adresser nos bienfaits à qui les mérite à tous les titres, ou du moins à qui peut y prétendre avec le plus de droits.

  • Beaucoup, sans prudence dans leurs conseils, ont pour eux la fortune, et ce qui semblait devoir les perdre leur tourne à bien.

  • La mère de Thalès, le pressant de se marier, il répondit : « Il n’est pas temps encore. » Plus tard, lorsqu'il fut d’un âge mûr, comme elle renouvelait ses instances, il dit : « Il n’est plus temps. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus