Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant III, vers 404-429

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant III
Les événements à Pylos (chez Nestor) - Nestor se lève de bon matin puis organise le sacrifice annoncé d'une génisse blanche en l'honneur d'Athèna.
404
Lorsque (pendant la nuit) les barbes ont poussé comme la sève printanière, après que, pour son plaisir, un coq s’est dressé (pour chanter Cocorico !), et qu’apparaît l'Aurore, la sterne matinale,
405
Nestôr, ce bon cavalier originaire de Gérène, se leva, sortit enfin de la chambre royale
406
et, descendant à pied hors de son palais, s'assied finalement sur des pierres polies
407
qui étaient disposées devant les hautes portes,
408
blanches, brillantes comme (si elles eussent été) huilées sur lesquelles naguère s'asseyait Nèlée, artisan de sa lignée au même titre que les dieux
410
mais, bientôt, rattrapé par la Ker fatale, il descendit, lui, (se loger) dans la demeure d’Hadès.
411
Alors Nestôr, originaire de Gérène, à son tour s'assied là, lui la grande gloire des Achéens, tenant son sceptre.
412
Autour de lui, ses fils se pressèrent nombreux, sortant des chambres princières, Echéphrôn, Stratios, Persée, Arètos et aussi Thrasymède, Homme capable de contrarier un dieu.
415
Puis le Héros Péïsistrate arriva à leur suite, le sixième d'entre eux
416
et enfin, ils firent venir près d'eux Tèlémaque, beau comme un dieu.
417
Et Nestôr, ce bon cavalier originaire de Gérène leur tint ce discours :
418
« Mes enfants, accédez rapidement à mes souhaits
419
afin que je me rende à coup sûr favorable, la première des déesses, Athèna,
420
Elle qui arriva, pour moi de toute évidence, au festin sacré du dieu (Poséïdaôn) .
421
Allons que l'un de vous, d'une part, aille dans la campagne chercher une génisse afin de revenir au plus vite
422
et que le bouvier propriétaire des bœufs la conduise ici
423
et, d'autre part, qu'un autre (aille) sur le noir navire de Tèlémaque au grand cœur
424
qu'il conduise ici tous les membres de son équipage, qu'il n'en laisse seulement que deux ;
425
et que d'autre part enfin, un autre aille demander à l'orfèvre Laércée de venir ici
426
afin de plaquer de l'or sur les cornes d'une génisse.
427
Que les autres restent autour de moi.
428
Et dites aux servantes de préparer à l'intérieur du palais un festin dont on se rappellera
429
et d'apporter des sièges, du bois et aussi de l'eau agréable.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας γ
Τὰ ἐν Πύλωι.
404
Ἦμος δ᾽ἠρι γένεια φάνη ῥοδοδάκτυλος Ἠώς,
405
ὤρνυτ᾽ἄρ᾽ἐξ εὐνῆφι Γερήνιος ἱππότα Νέστωρ,
406
ἐκ δ᾽ἐλθὼν κατ᾽ἄρ᾽ἕζετ᾽ἐπὶ ξεστοῖσι λίθοισιν,
407
οἵ οἱ ἔσαν προπάροιθε θυράων ὑψηλάων,
408
λευκοί, ἀποστίλβοντες ἀλείφατος· οἷς ἔπι μὲν πρὶν Νηλεὺς ἵζεσκεν, θεόφιν μήστωρ ἀτάλαντος· (cf. III, 110)
410
ἀλλ᾽ὁ μὲν ἤδη κηρὶ δαμεὶς Ἄϊδόσδε βεβήκει, (cf. V, I11)
411
Νέστωρ αὖ τότ᾽ἐφῖζε Γερήνιος, κῦδος Ἀχαιῶν, σκῆπτρον ἔχων.
412
Περὶ δ᾽υἷες ἀολλέες ἠγερέθοντο ἐκ θαλάμων ἐλθόντες, Ἐχέφρων τε Στρατίος τε Περσεύς τ᾽Ἄρητός τε καὶ ἀντίθεος Θρασυμήδης.
415
Τοῖσι δ᾽ἔπειθ᾽ ἕκτος Πεισίστρατος ἤλυθεν ἥρως
416
πὰρ δ᾽ἄρα Τηλέμαχον θεοείκελον εἷσαν ἄγοντες.
417
Τοῖσι δὲ μύθων ἦρχε Γερήνιος ἱππότα Νέστωρ·
418
Καρπαλίμως μοι, τέκνα φίλα, κρηήνατ᾽ἐέλδωρ
419
ὄφρ᾽ἦ τοι πρώτιστα θεῶν ἱλάσσομ᾽Ἀθήνην
420
ἥ μοι ἐναργὴς ἦλθε θεοῦ ἐς δαῖτα θάλειαν.
421
Ἀλλ᾽ἄγ᾽ὁ μὲν πεδίονδ᾽ἐπὶ βοῦν ἴτω ὄφρα τάχιστα ἔλθηισιν,
422
ἐλάσηι δὲ βοῶν ἐπιβουκόλος ἀνήρ
423
εἷς δ᾽ἐπὶ Τηλεμάχου μεγαθύμου νῆα μέλαιναν
424
πάντας ἰὼν ἑτάρους ἀγέτω, λιπέτω δὲ δύ᾽οἴους·
425
εἷς δ᾽αὖ χρυσοχόον Λαέρκεα δεῦρο κελέσθω ἐλθεῖν
426
ὄφρα βοὸς χρυσὸν κέρασιν περιχεύηι.
427
Οἱ δ᾽ἄλλοι μένετ᾽αὐτοῦ ἀολλέες.
428
Εἴπατε δ᾽εἴσω δμωιῆισιν κατὰ δώματ᾽ἀγακλυτὰ δαῖτα πένεσθαι,
429
ἕδρας τε ξύλα τ᾽ἀμφὶ καὶ ἀγλαὸν οἰσέμεν ὕδωρ.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus