Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant XII, vers 223-239

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant XII
Les Sirènes, Charybde et Scylla, les bovidés du soleil
Ulysse ne parle pas à ses marins de Scylla, ce moindre mal inévitable !
223
Mais je ne leur parlai pas de Scylla, ce moindre mal inévitable,
224
par crainte que mes compagnons par moi effrayés ne s'arrêtent de nager
225
et n'aillent s'enfermer d'eux-mêmes tous à fond de cale.
226
Et alors il me plût d'oublier, (hélas déjà !) Circè et sa consigne affligeante,
227
à savoir qu'elle recommandait de ne m'équiper de cuirasse et d'armes en aucune façon !
228
Toutefois, je me revêts de mon illustre tenue de combat et, prenant en main deux longues lances,
229
je montai sur le pontage à la proue du navire ;
230
en effet, j'estimai que, de là, je serai le premier à apercevoir la roche (errante) de Scylla
231
qui devait m'apporter une souffrance à cause de mes compagnons (d'infortune).
232
En quelque direction (que je regardai), je ne pouvais la discerner
233
et mes yeux se lassèrent de regarder de tous côtés vers la roche à la cavité aérienne.
234
En vérité, c'est en poussant des soupirs que nous abordâmes cet étroit passage !
235
D'un côté, il y avait Scylla et, de l'autre, l'humide Charybde qui engloutit de façon terrifiante l'eau salée de la mer.
237
Elle la rejetait ensuite, semblable à un chaudron sur un feu atisé bouillonnant à gros bouillon
238
en mélangeant tout et (dont) la vapeur (va) vers le haut
239
puis l'eau retombait (en pluie) sur les deux écueils rocheux !
Οδύσσεια
Οδύσσεια Λ
Σειρῆνες. Σκύλλα, Χάρυβδις. Βόες Ἡλίου.
223
Σκύλλην δ᾽οὐκέτ᾽ἐμυθεόμην, ἄπρηκτον ἀνίην
224
μή πώς μοι δείσαντες ἀπολλήξειαν ἑταῖροι εἰρεσίης,
225
ἐντὸς δὲ πυκάζοιεν σφέας αὐτούς.
226
Καὶ τότε δὴ Κίρκης μὲν ἐφημοσύνης ἀλεγεινῆς λανθανόμην,
227
ἐπεὶ οὔ τί μ᾽ἀνώγει θωρήσσεσθαι :
228
Αὐτὰρ ἐγὼ καταδὺς κλυτὰ τεύχεα καὶ δύο δοῦρε (cf. I256) μάκρ᾽ἐν χερσὶν ἑλὼν
229
εἰς ἴκρια νηὸς ἔβαινον πρῴρης·
230
ἔνθεν γάρ μιν ἐδέγμην πρῶτα φανεῖσθαι Σκύλλην πετραίην,
231
ἥ μοι φέρε πῆμ᾽ἑτάροισιν.
232
Οὐδέ πῃ ἀθρῆσαι δυνάμην
233
ἔκαμον δέ μοι ὄσσεπάντῃ παπταίνοντι πρὸς ἠεροειδέα πέτρην.
234
Ἡμεῖς μὲν στεινωπὸν ἀνεπλέομεν γοόωντες :
235
Ἔνθεν μὲν Σκύλλη, ἑτέρωθι δὲ δῖα Χάρυβδιςδεινὸν ἀνερροίβδησε θαλάσσης ἁλμυρὸν ὕδωρ. (cf. XII240)
237
ἦ τοι ὅτ᾽ἐξεμέσειε, λέβης ὣς ἐν πυρὶ πολλῷ
238
πᾶσ᾽ἀναμορμύρεσκε κυκωμένη ὑψόσε δ᾽ἄχνη
239
ἄκροισι σκοπέλοισιν ἐπ᾽ἀμφοτέροισιν ἔπιπτεν :
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus