Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

Maximes - Fragments 121-130

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


Héraclite, né vers 544-541 avant J.C. à Éphèse, est issu d’une famille illustre et sacerdotale. Il renonce, en faveur de son frère, aux privilèges que lui donnait le statut de descendant de Codros, roi d'Athènes, dont le fils, Androclès, fonda Éphèse. Il n'était guère apprécié de ses concitoyens. Son ami Hermodore, auteur d'un code de douze lois qui seront étudiées par deux sénateurs romains venus à Éphèse pour les consulter, fut banni de la ville (cf. fragment 121).

Bien avant Socrate, il aurait appliqué à la lettre le Connais-toi toi-même (Γνῶθι σeαυτόν), car, disait-il, « il faut s'étudier soi-même et tout apprendre par soi-même ». Ermite, il partit vivre dans la montagne, vivant de plantes et de la fabrication de fromages ; mais, étant tombé malade il mourut d'hydropisie vers 480 avant J.C. à Éphèse. Heureusement, il avait entre temps déposé son manuscrit De la Nature dans le temple d'Artémis où il put être lu jusqu'à sa destruction en 356 avant J.C. par plusieurs visiteurs. C'est de ces visiteurs que proviennent les fragments ci-dessous.

Maximes
De la Nature
121
Il est mérité pour les Éphésiens d’âge mûr d’être pendus (et d’abandonner la cité aux enfants et adolescents), eux qui ont chassé Hermodore, le meilleur homme d’entre eux, en justifiant : « Qu’il n’y en ait pas un de meilleur parmi nous et sinon qu’il aille ailleurs vivre avec d’autres. »1
122
Marcher à côté / douter (avoir de l’esprit critique) : voilà le socle de la pensée d’Héraclite !2
123
Selon H. les causes premières tendent à rester cachées.3
124
Héraclite enseignait : Il est improbable que du plus bel Ordonnancement connu, l’Univers et chacune de ses parties tel qu’il est et telles qu’elles sont, d’une part, bien ordonnés et bien règlés (les Constellations, les forces célestes et les révolutions du soleil, de la lune et des comètes) et, d’autre part, pérennes depuis le commencement des temps, on puisse médire qu’il ne serait rien du tout (que néant), comme issu de déchets (d’une explosion originelle) disséminés au hasard.4
125
Le breuvage composé de farine, de fromage râpé et de vin se décante (s’il n’est plus ou) même s’il est remué.5
125
De plus, d’être impliqué en vue du Vice et non pas de la Vertu produit cette Richesse aveugle. C’est pourquoi, écrivait Héraclite l’Éphésien, il était mis hors de lui par ses compatriotes et ce n’était pas un vœu propice qu’il exprimait quand il disait : Puisse la richesse ne pas vous abandonner, Éphésiens, afin que vous soyez convaincus (par le Tribunal de la postérité) d’être des gens qui se conduisaient mal.
126
Ce qui est froid se réchauffe, ce qui est chaud se refroidit, ce qui est humide sèche et ce qui est sec s’humidifie.6
126
Selon le logos, la période de sept jours des phases de la lune s’explique ; il explique aussi avec précision les mois des Constellations (signes du Zodiac) ; je donne la preuve, de mémoire, d’un agencement éternel (ou je me guide, de mémoire, sur les astres/indications du logos immortel).7
126
Epicharmos, considéré comme le disciple de Pythagore par les Pythagoriciens, a dit au contraire quelque chose d’étrange : Il a pensé que l’univers est en expansion.
126
Il examine avec soin la maxime d’Héraclite : « Tout éternellement croît pour ce qui serait l’imperfection (la dégradation/on dirait aujourd'hui l’entropie) ».
126
Ainsi donc l’humanité n’arrête pas de se dégrader ainsi que la forme de bien des choses, toutes les essences devenant alternativement, selon l’ordre des choses, un écoulement d’eau.8
127
Celui-ci (Héraclite) disait aux Égyptiens : si les dieux existent, pourquoi leur adressez-vous des lamentations funèbres ? Si vous leur adressez des lamentations funèbres, c’est que vous ne croyez pas en vos dieux !9
128
Héraclite, voyant les Grecs offrir des ex-voto aux dieux, disait : ils adressent des prières à des représentations dédiées aux dieux, lesquelles ne peuvent pas les entendre, comme si les dieux les écoutaient et lesquelles ne leur retournent rien, comme s’ils ne leur réclamaient rien.10
129
Pythagore, fils de Mnésarque, rassembla des informations plus que tous les autres hommes et ayant fait des classements, il rédigea ses ouvrages, sagesse propre à lui, savoirs accumulés, comble du mauvais goût.
130
Ne fustigez pas le ridicule au point d’en devenir vous-même ridicule.
Περί φύσεως
121
ἄξιον Ἐφεσίοις ἡϐηδὸν ἀπάγξασθαι (πᾶσι καὶ τοῖς ἀνήϐοις τὴν πόλιν καταλιπεῖν), οἵτινες Ἑρμόδωρον ἄνδρα ἑωυτῶν ὀνήιστον ἐξέϐαλον φάντες· ἡμέων μηδὲ εἷς ὀνήιστος ἔστω, εἰ δὲ μή, ἄλλη τε καὶ μετ΄ἄλλων.
122
ἀγχιϐατεῖν / ἀμφισϐατεῖν : ἀγχιϐασίην Ἡράκλειτος.
123
φύσις δὲ καθ΄Ἡράκλειτον κρύπτεσθαι φιλεῖ.
124
ἄλογον δὲ κἀκεῖνοδόξεοιεν ἂν, εἰ ὁ μὲν ὅλος οὐρανὸς καὶ ἕκαστα τῶν μερῶν ἅπαντ΄ἐν τάξει καὶ λόγῳ, καὶ μορφαῖς καὶ δυνάμεσιν καὶ περιόδοις, ἐν δὲ ταῖς ἀρχαῖς μηθὲν τοιοῦτον, ἀλλ΄ ὥσπερ σάρμα εἰκῆ κεχυμένον ὁ κάλλιστος, φησὶν Ἡράκλειτος, [ὁ] κόσμος.
125
καὶ ὁ κυκεὼν διίσταται (μὴ) κινούμενος.
125
τυφλὸν δὲ τὸν Πλοῦτον ποιεῖ ὡς οὐκ ἀρετῆς κακίας δὲ παραιτίου. ὅθεν κατὰ Ἡ. ὁ Ἐφέσιος ἀρώμενος Ἐφεσίοις, οὐκ ἐπευχόμενος· μὴ ἐπιλίποι ὑμᾶς πλοῦτος, ἔφη, Ἐφἑσιοι, ἵν΄ἐξελέγχοισθε πονηρευόμενοι.
126
τὰ ψυχρὰ θέρεται, θερμὸν ψύχεται, ὑγρὸν αὐαίνεται, καρφαλέον νοτίζεται.
126
κατὰ λόγον δὲ ὡρέων συμϐάλλεται ἑϐδομὰς κατὰ σελήνην, διαιρεῖται δὲ κατὰ τὰς ἄρκτους, ἀθανάτου Μνήμης σημείω. Anatolius
126
Ἐπίχαρμος ὁ ὁμιλήσαητής τοῖς Πυθαγορείοις ἄλλα τέ τινα ἐπινενόηκεν δεινὰ τόν τε περὶ τὸῦ αὐξομένον λόγον.
126
Ἐφοδεύει δὲ κατὰ τὸ Ἡρακλείτου « ἄλλωος ἄλλο ἀεὶ αὔξεται πρὸς ὃ ἂν ᾖ ἐλλιπές ».
126
Εἰ οὖν μηδεὶς παύεται ῥέων καὶ ἀλλάττων τὸ εἶδος, αἱ οὐσίαι ἄλλοτε ἄλλαι γίνονται κατὰ συνεχῆ ῥύσιν.
127
ὁ αὑτὸς πρὸς Αἰγυπτίους ἔφη· εἰ θεοί εἰσιν, ἵνα τί θρηνεῖτε αὐτούς; εἰ δὲ θρηνεῖτε αὐτούς, μηκέτι τούτους ἡγεῖσθε θεούς.
128
ὅτι ὁ. Ἡράκλειτος ὁρῶν τοὺς Ἕλληνας γέρα τοῖς δαίμοσιν ἀπονέμοντας εἶπεν· δαιμόνων ἀγάλμασιν εὔχονται οὐκ ἀκούουσιν, ὥσπερ ἀκούοιεν, οὐκ ἀποδιδοῦσιν, ὥσπερ [οὐκ] ἀπαιτοέῖεν.
129
Πυθαγόρης Μνησάρχου ἱστορίην ἤσκησεν ἀνθρώπων μάλιστα πάντων καὶ ἐκλεξάμενος ταύτας τὰς συγγραφὰς ἐποιήσατο ἑωαυτοῦ σοφίην, πολυμαθείην, κακοτεχνίην.
130
Non convenit ridiculum esse ita, ut ridiculus ipse videaris.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus