Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Rome antique
Citation n°2843
  • Quoique les plaisirs et les chagrins de l'esprit causent de la joie et de la douleur ; cependant les uns et les autres ont leur source dans les impressions du corps, et c'est au corps qu'ils se rapportent.

Source

De finibus bonorum et malorum, I, XVII

Époque

45 av J.-C.

Traducteur

Désiré Nisard

Commentaire

Citation complète : Mais quoique les plaisirs et les chagrins de l'esprit causent de la joie et de la douleur ; cependant les uns et les autres ont leur source dans les impressions du corps, et c'est au corps qu'ils se rapportent ; ce qui n'empêche pas pourtant que les voluptés et les peines de l'esprit ne soient en effet plus grandes que celles du corps.

Thème

Date d'ajout

Le lundi 23 octobre 2017 à 12:00

Citations similaires

  • Représente-toi les deux moments, celui où tu jouiras du plaisir et celui où, après en avoir joui, tu te repentiras et t’accableras toi-même de reproches ; mets en balance la joie que tu éprouveras à t’abstenir et les félicitations que tu t’adresseras.

  • Quand une idée de plaisir se présente à ton esprit, fais comme pour les autres, prends garde de te laisser emporter, diffère d’agir, et obtiens de toi-même quelque délai.

  • Le plaisir ne cesse pas d'être un bien, parce qu'il n'est pas le bien suprême.

  • L'homme qui s'abstient des plaisirs des sens et qui se complaît dans cette privation est vraiment tempérant ; au contraire celui qui en souffre est intempérant.

  • Il est vrai que les sciences n'ont pas ordinairement le plaisir pour but et pour fin ; mais elles agissent toujours avec le plaisir et jamais sans le plaisir. Par conséquent, on peut dire que la science aussi produit le plaisir.

  • On prétendait que le plaisir n'était jamais produit par la science. Mais, c'est une nouvelle erreur ; car les ouvriers qui préparent les repas, les couronnes de fleurs, les parfums, sont des agents de plaisirs.

  • Celui qui goûte à toute espèce de plaisirs, sans s'en refuser aucun, montre de l'intempérance tandis que celui qui les fuit tous, comme font les rustres, devient complètement hébété.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus