Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant IX, vers 106-124

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant IX
Les récits chez Alkinoos - La Cyclopie et les Cyclopiens. Une terre volcanique et des monstres d'une force démesurée et imprévisibles.
106
Or nous atteignîmes le pays des Cyclopiens qui sont d’une force démesurée et imprévisibles,
107
eux qui dépendent donc (de l’humeur) des dieux immortels
108
(car) ils ne cultivent aucune plante par les mains (pour semer) ni par le socle (pour labourer)
109
mais pourtant toutes sortes de plantes y poussent naturellement sans semis ni labours,
110
grains de blé et grains d’orge et vignes portant
111
d’excellents raisins pour le vin et que Zeus fait croître par sa pluie.
112
Curieusement, il n’existe pas chez eux d’assemblées juridiques ou judiciaires,
113
mais ils se logent véritablement à la cime de hauteurs montagneuses
114
dans des anfractuosités profondes et chacun d’eux maîtrise
115
ses femmes (=ses cheminées (en chaleur ou non)) et ses rejetons (=cratères adventifs et déjections (laves, scories, cendres et fumerolles)) sans se soucier des autres (=éruptions sans corrélation les unes avec les autres).
116
Une petite île se rapprocha ensuite sur un côté de la baie (de Naples ?)
117
ni proche ni éloignée de la terre des Cyclopiens,
118
couverte de forêt et sur laquelle proliféraient indéfiniment des chèvres sauvages ;
119
en effet, d’une part, aucun passage humain ne (la) perturbe,
120
(il n’y a) pas non plus d’arrivée de chasseurs avec chiens qui, dans le maquis,
121
se heurtent à des difficultés en suivant des pistes sur les sommets des monts.
122
Elle n’est occupée ni par des (bergers gardant des) troupeaux de moutons ni par les laboureurs
123
mais elle demeure tous les jours, incroyablement sans semis ni labours,
124
vide d’hommes et seules des chèvres bêlantes (y) paissent.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ι
Ἀλκίνου ἀπόλογοι.
106
Κυκλώπων δ᾽ἐς γαῖαν ὑπερφιάλων ἀθεμίστων ἱκόμεθ᾽
107
οἵ ῥα θεοῖσι πεποιθότες ἀθανάτοισιν
108
οὔτε φυτεύουσιν χερσὶν φυτὸν οὔτ᾽ἀρόωσιν
109
ἀλλὰ τά γ᾽ἄσπαρτα καὶ ἀνήροτα πάντα φύονται
110
πυροὶ καὶ κριθαὶ ἠδ᾽ἄμπελοι αἵ τε φέρουσιν
111
οἶνον ἐριστάφυλον καί σφιν Διὸς ὄμβρος ἀέξει.
112
Τοῖσιν δ᾽οὔτ᾽ἀγοραὶ βουληφόροι οὔτε θέμιστες
113
ἀλλ᾽οἵ γ᾽ὑψηλῶν ὀρέων ναίουσι κάρηνα
114
ἐν σπέσσι γλαφυροῖσι θεμιστεύει δὲ ἕκαστος
115
παίδων ἠδ᾽ἀλόχων, οὐδ᾽ἀλλήλων ἀλέγουσιν.
116
Νῆσος ἔπειτα λάχεια παρὲκ λιμένος τετάνυσται,
117
γαίης Κυκλώπων οὔτε σχεδὸν οὔτ᾽ἀποτηλοῦ,
118
ὑλήεσσ᾽ἐν δ᾽αἶγες ἀπειρέσιαι γεγάασιν ἄγριαι·
119
οὐ μὲν γὰρ πάτος ἀνθρώπων ἀπερύκει
120
οὐδέ μιν εἰσοιχνεῦσι κυνηγέται, οἵ τε καθ᾽ὕλην
121
ἄλγεα πάσχουσιν κορυφὰς ὀρέων ἐφέποντες.
122
Οὔτ᾽ἄρα ποίμνῃσιν καταΐσχεται οὔτ᾽ἀρότοισιν
123
ἀλλ᾽ἥ γ᾽ἄσπαρτος καὶ ἀνήροτος ἤματα πάντα
124
ἀνδρῶν χηρεύει βόσκει δέ τε μηκάδας αἶγας.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus