Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Grèce antique
Citation n°1746
  • Sont communs, en effet, le début et la fin de la circonférence d'un cercle.

Citation originale

ξυνὸν γὰρ ἀρχὴ καὶ πέρας ἐπὶ κύκλου περιφερείας.

Source

Maximes, 103

Époque

VIe siècle av. J.-C.

Traducteur

Jean-Claude Angelini

Commentaire

Propos rapporté par Porphyr de Tyr dans Questions homériques (ad, 200).

Thème

Date d'ajout

Le lundi 25 mai 2015 à 16:00

Citations similaires

  • Vous trouverez en vous-même un puissant motif d'émulation, si vous regardez comme une chose contraire à la raison que le méchant règne sur l'homme de bien et que l'insensé commande au sage.

  • Les méthodes d'éducation et d'enseignement à quoi s'efforcent-elles ? Voilà donc ce qui est digne d'estime. Et, si tu parviens heureusement à l'acquérir, tu ne te réserveras pour aucune autre chose.

  • Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.

  • N'hésite point à t'imposer de dures fatigues, ou à t'user les mains par un travail dont elles n'ont point l'habitude.

  • L'athlète courageux, nos hymnes sont la plus digne récompense de ses belles actions, et le poète, secondé par les Grâces, se plaît à l'immortaliser dans ses chants.

  • Les choses n’existent pas intrinsèquement. Concevoir leur existence inhérente est une saisie de permanence, l’extrême d’éternalisme, et concevoir que ce qui existe cesse d’être est une vue d’annihilation, l’extrême d’anéantissement.

  • Dire « existe » est une saisie de permanence ; dire « n'existe pas » est une vue d’annihilation. C’est pourquoi les sages ne devraient pas demeurer dans l’existence ou la non-existence.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus