Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Rome antique
Citation n°3118
  • L'enfant vraiment spirituel, comme je l'entends, sera bon avant tout. Autrement, j'aimerais autant qu'il eût l'esprit lourd que de l'avoir méchant.

Source

Institution oratoire, III, 2

Époque

vers 95

Traducteur

Désiré Nisard

Commentaire

Citation complète : Je n'aurai pas bonne opinion du naturel d'un enfant qui, dans son goût pour l'imitation, ne cherchera qu'à faire rire. L'enfant vraiment spirituel, comme je l'entends, sera bon avant tout. Autrement, j'aimerais autant qu'il eût l'esprit lourd que de l'avoir méchant. Mais cette bonté n'aura rien de commun avec la pesanteur et l'inertie.

Thème

Date d'ajout

Le jeudi 20 décembre 2018 à 13:00

Citations similaires

  • Combien il est bon qu’un fils reçoive de son père ce grâce à quoi il a atteint un âge avancé.

  • Il n'est permis à personne de trop entreprendre sur un âge faible, et naturellement exposé aux outrages.

  • La douleur ou la crainte fait faire aux enfants des choses, qu'on ne saurait honnêtement rapporter, et qui ne tardent pas à les couvrir de honte.

  • On peut dire qu'aujourd'hui c'est plutôt la négligence des pédagogues qu'on punit dans les enfants, puisqu'on les châtie, non pour les forcer à bien faire, mais pour n'avoir pas fait.

  • Ne souffre pas que tes fils soient frisés comme de jeunes filles et qu'ils laissent mollement flotter sur leurs épaules les boucles de leurs cheveux. C'est aux femmes que sied bien le soin de leur chevelure; cette vanité est indigne de l'homme.

  • On demandait à Thalès un jour pourquoi il ne songeait pas à avoir des enfants : « C’est, dit-il, que j’aime les enfants. »

  • Il y a une chose que je condamne absolument, quoique l'usage l'autorise et que Chrysippe ne la désapprouve pas : c'est de fouetter les enfants.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus