Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Grèce antique
Citation n°1668
  • Les hommes manquent de discernement pour ce qui est de la compréhension des apparences.

Citation originale

οἱ ἄνθρωποι πρὸς τὴν γνῶσιν τῶν φανερῶν ἐξηπάτησαν.

Source

Maximes, 56

Époque

VIe siècle av. J.-C.

Traducteur

Jean-Claude Angelini

Commentaire

Citation complète : Les hommes manquent de discernement pour ce qui est de la compréhension des apparences ; j'en veux pour exemple Homère, lequel fut (pourtant) le plus sage de tous les Grecs ; en illustration de ce paradoxe, en effet, des enfants qui s'épouillaient trompèrent sa vigilance en lui disant : « Ceux que nous voyons et attrapons, nous les abandonnons ici, ceux que nous ne voyons pas ni n'attrapons, nous les remportons. »

Traduction complète : ἐξηπάτηνται, (φησίν) οἱ ἄνθρωποι πρὸς τὴν γνῶσιν τῶν φανερῶν παραπλησίως Ὁμήρῳ, ὃς ἐγένετο τῶν Ἑλλήνων σοφώτερος πάντων. ἐκεῖνόν τε γὰρ παῖδες φθεῖρας κατακτείνοντες ἐξηπάτησαν εἰπόντες· ὅσα εἴδομεν καὶ ἐλάϐομεν, ταῦτα ἀπολείπομεν, ὅσα δὲ οὔτε εἴδομεν οὔτ᾽ ἐλάϐομεν, ταῦτα φέρομεν.

Propos rapporté par Hippolyte de Rome dans Réfutation de toutes les hérésies (IX, 9, 6).

Thème

Date d'ajout

Le vendredi 24 avril 2015 à 16:00

Citations similaires

  • Plus d'une fois l'artifice et la ruse de l'homme faible triomphent de la valeur du héros.

  • L'homme qui rend un service nuisible n'est ni bienfaisant, ni libéral ; on doit le regarder comme un flatteur pernicieux.

  • La pire de toutes les injustices est celle de l'homme qui, au moment même où il vous porte le coup le plus perfide, a l'art de se faire passer pour un homme de bien.

  • L’homme cruel n’est point fléchi par les larmes, il s’en nourrit.

  • Appliquez la force de votre esprit à vous placer par vos vertus au-dessus des autres hommes, autant que vous les surpassez par l'élévation de votre rang.

  • L'opulence de l'homme puissant aiguise les traits de l'envie et fait frémir tout bas l'indigent.

  • Qu’on ne mette pas la crainte chez l’homme, qu’on lui procure une vie au sein de la paix, et que l’on obtienne qu’il donne volontiers ce qu’on lui prenait en l’effrayant.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus