Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Rome antique
Citation n°3439
  • Hésiode nous ordonne de rendre avec usure, si faire se peut, ce qu'on nous a prêté : à quoi donc un bienfait ne nous engage-t-il pas ?

Source

De Officiis (Des Devoirs), I, XV

Époque

Ier siècle av. J.-C.

Traducteur

Désiré Nisard

Commentaire

Citation complète : Hésiode nous ordonne de rendre avec usure, si faire se peut, ce qu'on nous a prêté : à quoi donc un bienfait ne nous engage-t-il pas ? Ne devons-nous pas imiter ces champs fertiles, qui rapportent beaucoup plus qu'ils n'ont reçu ? Si nous n'hésitons pas à rendre des services à ceux qui peuvent nous être utiles, que ne devons-nous pas à ceux qui nous ont prévenus ?

Thème

Date d'ajout

Le mardi 7 janvier 2020 à 14:00

Citations similaires

  • La prospérité, dont les fondements s'appuient sur une sage prévoyance, ne peut que s'accroître et durer, tandis que celle qui découle de la perversité du cœur n'a que l'éclat d'une fleur passagère.

  • Je célèbre celui qui a l'intelligence en plus des dons du corps. En effet, grâce à elle, il gérera ses biens, ne plaçant la dépense quand lorsqu'il y a lieu.

  • Quel gâchis ! La nature était pour lui si bonne, et voici que l'argent vient débaucher notre homme !

  • Use sobrement de ce que tu possèdes, et, par de folles profusions, ne te condamne pas toi-même à l'indigence.

  • Qui aime l'argent sans rester juste est criminel. La justice accompagnée de l'amour de l'argent est laide, car il est malséant d'épargner sordidement, même si la justice le permet.

  • Semblable au crieur public qui ramasse la foule pour une vente, le poète, s'il est gros propriétaire ou riche rentier, appelle autour de lui les flatteurs en faisant miroiter à leurs yeux un bénéfice.

  • Que ne peut l'appât du gain sur le cœur même du sage !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus