Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant VI, vers 175-193

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant VI
L'arrivée d'Ulysse en Phéacie - Ulysse suscite enfin à Nausicaa de la compassion ; elle lui annonce la fin de ses tourments.
175
Mais, Princesse, prends pitié de moi ! tu es, en effet, la première que le destin me donne, moi qui ai connu tant de maux, de rencontrer
176
et je ne connais personne des autres humains qui habitent cette cité et possèdent cette terre.
178
Montre-moi donc le chemin du chef-lieu juridique régional et prête-moi quelque toile pour me vêtir
179
puisque tu as peut-être apporté ici les sacs de protection de tes vêtements.
180
Puissent les dieux t'accorder tout ce que tu peux souhaiter,
181
un mari certes mais aussi un foyer ainsi qu'une fidélité et une tolérance mutuelles.
182
En effet, il n'y a assurément pas de réussite préférable et meilleure
183
que lorsqu'on maintient en son foyer l'esprit de concessions ;
184
un homme et une femme font naître beaucoup de critiques chez leurs détracteurs
185
et de compliments chez ceux qui les apprécient, mais par dessus tout, ils s'écoutent/s'exaucent l'un l'autre.
186
Nausicaa aux bras au teint de lis lui répondit alors :
187
«Étranger, mon hôte à partir de maintenant, puisque tu parais être un homme ni méchant ni sot !
188
(tu sais bien que) Zeus Olympien distribue lui-même la prospérité aux hommes,
189
vertueux ou méchants, à chacun comme il veut ;
190
Aussi, à supposer que ce soit lui qui t'ait attribué ces maux, il te fallait les avoir supporté entièrement .
191
Mais puisque maintenant tu es arrivé vers notre cité et contrée,
192
tu ne manqueras donc ni de vêtements ni de quoi que ce soit d'autre
193
parmi les choses qui conviennent au nécessiteux suppliant qui a enduré beaucoup d'épreuves et qui (nous) aborde humblement.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ζ
Ὀδυσσέως ἄφιξις εἰς Φαιάκας.
175
Ἀλλά, ἄνασσ᾽ἐλέαιρε· σὲ γὰρ κακὰ πολλὰ μογήσας ἐς πρώτην ἱκόμην,
176
τῶν δ᾽ἄλλων οὔ τινα οἶδα ἀνθρώπων, οἳ τήνδε πόλιν καὶ γαῖαν ἔχουσιν.
178
Ἄστυ δέ μοι δεῖξον δὸς δὲ ῥάκος ἀμφιβαλέσθαι
179
εἴ τί που εἴλυμα σπείρων ἔχες ἐνθάδ᾽ἰοῦσα.
180
Σοὶ δὲ θεοὶ τόσα δοῖεν ὅσα φρεσὶ σῆισι μενοινᾶις,
181
ἄνδρα τε καὶ οἶκον καὶ ὁμοφροσύνην ὀπάσειαν
182
οὐ μὲν γὰρ τοῦ γε κρεῖσσον καὶ ἄρειον,
183
ἢ ὅθ᾽ὁμοφρονέοντε νοήμασιν οἶκον ἔχητον·
184
ἀνὴρ ἠδὲ γυνή πόλλ᾽ ἄλγεα δυσμενέεσσι,
185
χάρματα δ᾽εὐμενέτηισι μάλιστα δέ τ᾽ἔκλυον αὐτοί.
186
Τὸν δ᾽αὖ Ναυσικάα λευκώλενος ἀντίον ηὔδα·
187
«ξεῖν᾽ἐπεὶ οὔτε κακῶι οὔτ᾽ἄφρονι φωτὶ ἔοικας·
188
Ζεὺς δ᾽αὐτὸς νέμει ὄλβον Ὀλύμπιος ἀνθρώποισιν
189
ἐσθλοῖς ἠδὲ κακοῖσιν, ὅπως ἐθέληισιν, ἑκάστωι·
190
καί που σοὶ τάδ᾽ ἔδωκε, σὲ δὲ χρὴ τετλάμεν ἔμπης.
191
Νῦν δ᾽ἐπεὶ ἡμετέρην τε πόλιν καὶ γαῖαν ἱκάνεις,
192
οὔτ᾽οὖν ἐσθῆτος δευήσεαι οὔτε τευ ἄλλου
193
ὧν ἐπέοικ᾽ἱκέτην ταλαπείριον ἀντιάσαντα.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus