Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant V, vers 438-454

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant V
Le radeau d'Ulysse - Apparaît soudain l'estuaire d'un fleuve et une plage au calme. Prière à la divinité du fleuve.
438
S'échappant toutefois des vagues qui le ramenaient vers le continent,
439
Il nagea en longeant la côte, scrutant la terre, pour savoir si quelque part,
440
il n'y aurait pas un refuge ou une crique maritimes non battus par les flots.
441
Mais alors soudain, Il arriva en nageant près de l'embouchure d'un fleuve aux eaux limpides,
442
et encore soudain, il Lui apparaît là une zone très amène,
443
par l'absence de rochers et la présence d'abris contre le vent
444
et il découvrit la barre du fleuve et il la supplia, à son cœur défendant :
445
« Écoute-moi, divinité de ce fleuve, quelle que tu sois ! C'est en humble dévot que je te sollicite,
446
fuyant hors du bassin (méditerranéen) la vindicte de Poséidaôn.
447
s'il est vrai qu'est estimable pour les dieux immortels
448
tout homme qui vient en suppliant après avoir beaucoup erré, comme j'en suis précisément un maintenant
449
qui m'incline devant ton lit et je te sollicite en me mettant à tes genoux, ayant beaucoup souffert.
450
Prends donc pitié de moi, ô divinité du fleuve, je m'honorerai par la suite d'être ton obligé.
451
Ainsi supplia-t-il et aussitôt la divinité diminue son débit et apaise les vagues
452
puis il se fit tranquille autour de notre homme et ainsi le sauva en l'acceptant dans son fleuve.
453
Ulysse enfin sent trembler ses deux genoux et ses deux mains flancher ;
454
car les ondes salées avait épuisé à l'extrême son cœur.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ε
Ὀδυσσέως σχεδία.
438
Κύματος ἐξαναδύς τά τ᾽ἐρεύγεται ἤπειρόνδε,
439
νῆχε παρέξ, ἐς γαῖαν ὁρώμενος, εἴ που ἐφεύροι
440
ἠιόνας τε παραπλῆγας λιμένας τε θαλάσσης.
441
Ἀλλ᾽ὅτε δὴ ποταμοῖο κατὰ στόμα καλλιρόοιο ἷξε νέων,
442
τῆι δή οἱ ἐείσατο χῶρος ἄριστος,
443
λεῖος πετράων καὶ ἐπὶ σκέπας ἦν ἀνέμοιο
444
ἔγνω δὲ προρέοντα καὶ εὔξατο ὃν κατὰ θυμόν·
445
«κλῦθι, ἄναξ, ὅτις ἐσσί· πολύλλιστον δέ σ᾽ἱκάνω,
446
φεύγων ἐκ πόντοιο Ποσειδάωνος ἐνιπάς·
447
ἰδοῖος μέν τ᾽ἐστὶ καὶ ἀθανάτοισι θεοῖσιν
448
ἀνδρῶν ὅς τις ἵκηται ἀλώμενος, ὡς καὶ ἐγὼ νῦν
449
σόν τε ῥόον σά τε γούναθ᾽ἱκάνω πολλὰ μογήσας.
450
Ἀλλ᾽ἐλέαιρε, ἄναξ· ἱκέτης δέ τοι εὔχομαι εἶναι.»
451
Ὣς φάθ᾽, ὁ δ᾽αὐτίκα παῦσεν ἑὸν ῥόον ἔσχε δὲ κῦμα
452
πρόσθε δέ οἱ ποίησε γαλήνην, τὸν δ᾽ἐσάωσεν ἐς ποταμοῦ προχοάς.
453
Ὁ δ᾽ἄρ᾽ ἄμφω γούνατ᾽ἔκαμψε εῖράς τε στιβαράς·
454
ἁλὶ γὰρ δέδμητο φίλον κῆρ.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus