Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

2652 citations | 100 auteurs | 6 régions
Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant II, vers 194-207

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant II
Eurymaque conseille à Tèlémaque de renvoyer sa mère chez son grand-père Icarios
194
Quant à Tèlémaque, devant vous tous, je lui donnerai moi-même un conseil : qu’il exhorte sa mère à retourner chez Icarios et que ceux qui lui proposent un remariage fournissent aussi les très nombreux présents qu’il est convenable d’offrir (à une famille) pour faire la cour à une enfant chérie.
198
Car je suppose qu’avant (ce retour chez son père), les fils des Achéens ne renonceront pas à cette demande en mariage quasi-impossible puisque, de toute manière, nous ne craignons personne,
200
pas même Tèlémaque, quoiqu’il soit, il est vrai, (devenu) très prolixe, ni même des prophéties dont nous nous moquons, comme les vôtres, vieillard ;
202
(plus) vous prédisez en vain et (plus) vous (nous) devenez encore plus odieux.
203
Quant à ses richesses, elles seront encore méchamment englouties, diminuées de jour en jour1, tant que Pénélope fera véritablement languir les Achéens en retardant son remariage ;
205
quant à nous, en conséquence, nous nous querellons tous les jours tout en nous résignant, à cause de sa vertu, à ne pas courtiser d’autres femmes qu’il serait (pourtant) convenable (d’âge et de rang) pour chacun de nous d’épouser. »
Οδύσσεια
Οδύσσεια Β
194
Τηλεμάχῳ δ᾽ἐν πᾶσιν ἐγὼν ὑποθήσομαι αὐτός : μητέρα ἣν ἐς πατρὸς ἀνωγέτω ἀπονέεσθαι· οἱ δὲ γάμον τεύξουσι καὶ ἀρτυνέουσιν ἔεδνα πολλὰ μάλ᾽ὅσσα ἔοικε φίλης ἐπὶ παιδὸς ἕπεσθαι.
198
Οὐ γὰρ πρὶν παύσεσθαι ὀίομαι υἷας Ἀχαιῶν μνηστύος ἀργαλέης ἐπεὶ οὔ τινα δείδιμεν ἔμπης,
200
οὔτ᾽οὖν Τηλέμαχον μάλα περ πολύμυθον ἐόντα, οὔτε θεοπροπίης ἐμπαζόμεθ᾽ἣν σύ, γεραιέ·
202
μυθέαι ἀκράαντον ἀπεχθάνεαι δ᾽ἔτι μᾶλλον.
203
Xρήματα δ᾽ αὖτε κακῶς βεβρώσεται, οὐδέ ποτ᾽ἶσα ἔσσεται, ὄφρα κεν ἥ γε διατρίβῃσιν Ἀχαιοὺς ὃν γάμον·
205
ἡμεῖς δ᾽αὖ ποτιδέγμενοι ἤματα πάντα, εἵνεκα τῆς ἀρετῆς, ἐριδαίνομεν οὐδὲ μετ᾽ἄλλας ἐρχόμεθ᾽ἃς ἐπιεικὲς ὀπυιέμεν ἐστὶν ἑκάστῳ.”
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus