Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant II, vers 160-176

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant II
Halithersès interprète le vol des oiseaux comme il avait prédit la disparition d'Ulysse
160
Pensant se rendre utile à tous, il prit la parole et parla à la cantonade :
161
« Oyez, s'il vous plaît, maintenant, soldats d’Ithaque, ce que je vais vous dire :
162
Or, je m’adresse plus particulièrement aux invétérés champions en interprétant ces signes ; en effet, c’est une calamité qui vient d’être annoncée à leur intention ; car Ulysse ne sera plus longtemps loin des siens, mais déjà, quelque part, étant tout proche, il prépare le massacre et la fin pour eux tous et il arrivera aussi malheur à d’autres citadins (comme moi) qui habitons Ithaque, l’île qui se voit de loin. Mais bien en avance réfléchissons à la façon dont nous pourrions les renverser, à moins qu'ils ne renoncent d’eux-mêmes ; il est certain que ce renoncement serait pour eux préférable.
170
Car je ne conjecture pas sans expérience mais bien en toute (capacité et) compétence
171
et j’affirme avec certitude qu’en ce qui concerne Ulysse, tout s’est accompli comme je vous l’avais annoncé, lorsque les Argiens s’embarquèrent pour Troie et que les accompagnait l’ingénieux Ulysse.
174
J’avais prédit qu’ayant souffert de nombreuses épreuves, qu’ayant perdu tous les membres de son escadre, que disparu pour tous, dans la vingtième année (après son départ), il reviendrait chez lui et maintenant véritablement toutes ces prédictions se réalisent. »
Οδύσσεια
Οδύσσεια Β
160
Ὅ σφιν ἐὺ φρονέων ἀγορήσατο καὶ μετέειπε :
161
“Κέκλυτε δὴ νῦν μευ, Ἰθακήσιοι, ὅττι κεν εἴπω :
162
μνηστῆρσιν δὲ μάλιστα πιφαυσκόμενος τάδε εἴρω· τοῖσιν γὰρ μέγα πῆμα κυλίνδεται· οὐ γὰρ Ὀδυσσεὺς δὴν ἀπάνευθε φίλων ὧν ἔσσεται ἀλλά που ἤδη ἐγγὺς ἐὼν τοῖσδεσσι φόνον καὶ κῆρα φυτεύει πάντεσσιν πολέσιν δὲ καὶ ἄλλοισιν κακὸν ἔσται, οἳ νεμόμεσθ᾽Ἰθάκην ἐυδείελον. Ἀλλὰ πολὺ πρὶν φραζώμεσθ᾽ὥς κεν καταπαύσομεν οἱ δὲ καὶ αὐτοὶ παυέσθων· καὶ γάρ σφιν ἄφαρ τόδε λώιόν ἐστιν.
170
Οὐ γὰρ ἀπείρητος μαντεύομαι ἀλλ᾽ἐὺ εἰδώς
171
καὶ γὰρ κείνῳ φημὶ τελευτηθῆναι ἅπαντα ὥς οἱ ἐμυθεόμην ὅτε Ἴλιον εἰσανέβαινον Ἀργεῖοι μετὰ δέ σφιν ἔβη πολύμητις Ὀδυσσεύς.
174
Фῆν κακὰ πολλὰ παθόντ᾽ὀλέσαντ᾽ἄπο πάντας ἑταίρους, ἄγνωστον πάντεσσιν ἐεικοστῷ ἐνιαυτῷ οἴκαδ᾽ἐλεύσεσθαι τὰ δὲ δὴ νῦν πάντα τελεῖται.”
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus