Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant XII, vers 368-383

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant XII
Les Sirènes, Charybde et Scylla, les bovidés du soleil - Le Soleil vient se plaindre à Zeus...
368
Mais quand enfin, je fus arrivé près du navire qui oscillait sur les flots,
369
alors seulement l'agréable fumet de la viande et de la graisse brûlées (dans les sacrifices) arriva jusqu'à moi.
370
Alors, poussant de gros soupirs, je criai aux dieux immortels :
371
«Zeus notre Père et vous autres les dieux bienheureux qui existez depuis toujours,
372
c'est pour (faire croire à) ma grande négligence que vous m'avez laissé m'assoupir dans un sommeil impitoyable !
373
Alors que ce sont plutôt mes compagnons restés seuls (ici) qui ont commis un grand crime ! »
374
Or, instantanément, un messager arrive près du très haut Soleil ;
375
c'est Lampétiè à la robe longue et flottante, (pour lui apprendre) que nous avons immolé des bovidés
376
et immédiatement, il s'adresse aux immortels, le cœur désabusé :
377
« Zeus notre Père et vous autres les dieux bienheureux qui existez depuis toujours,
378
punissez, s'il vous plaît, les compagnons d'Ulysse, le fils de Laërte,
379
qui immolèrent mon (plus beau) bovidé, en s'arrogeant le droit de vie ou de mort sur lui qui, d'une part, faisait vraiment ma joie quand je parcourais la voute céleste parsemée d'étoiles
381
et que, d'autre part, je poussais devant moi chaque fois que je revenais du ciel sur la terre.
382
Si, donc, vous ne (les) punissez pas d'une peine appropriée pour (la perte de) mes bovidés,
383
je descendrai aux Enfers et je brillerai pour les morts !
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας Ʌ
Σειρῆνες. Σκύλλα, Χάρυβδις. Βόες Ἡλίου.
368
Ἀλλ᾽ὅτε δὴ σχεδὸν ἦα κιὼν νεὸς ἀμφιελίσσης
369
καὶ τότε με κνίσης ἀμφήλυθεν ἡδὺς ἀυτμή.
370
Οἰμώξας δὲ θεοῖσι μέγ᾽ἀθανάτοισι γεγώνευν
371
«Ζεῦ πάτερ ἠδ᾽ἄλλοι μάκαρες θεοὶ αἰὲν ἐόντες,(cf. XII, 377)
372
ἦ με μάλ᾽εἰς ἄτην κοιμήσατε νηλέι ὕπνῳ :
373
Οἱ δ᾽ἕταροι μέγα ἔργον ἐμητίσαντο μένοντες.
374
Ὠκέα δ᾽Ἠελίῳ Ὑπερίονι ἄγγελος ἦλθε·
375
Λαμπετίη τανύπεπλος, ὅ οἱ βόας ἔκταμεν ἡμεῖς.
376
αὐτίκα δ᾽ ἀθανάτοισι μετηύδα χωόμενος κῆρ·
377
Ζεῦ πάτερ ἠδ᾽ἄλλοι μάκαρες θεοὶ αἰὲν ἐόντες, (cf. XII, 371)
378
τῖσαι δὴ ἑτάρους Λαερτιάδεω Ὀδυσῆος,
379
οἵ μευ βοῦς ἔκτειναν ὑπέρβιον ᾗσιν ἐγώ γε χαίρεσκον μὲν ἰὼν εἰς οὐρανὸν ἀστερόεντα,
381
ἠδ᾽ὁπότ᾽ἂψ ἐπὶ γαῖαν ἀπ᾽οὐρανόθεν προτραποίμην.
382
Εἰ δέ μοι οὐ τίσουσι βοῶν ἐπιεικέ᾽ἀμοιβήν,
383
δύσομαι εἰς Ἀίδαο καὶ ἐν νεκύεσσι φαείνω :
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus