Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

Maximes - Fragments 21-30

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


Héraclite, né vers 544-541 avant J.C. à Éphèse, est issu d’une famille illustre et sacerdotale. Il renonce, en faveur de son frère, aux privilèges que lui donnait le statut de descendant de Codros, roi d'Athènes, dont le fils, Androclès, fonda Éphèse. Il n'était guère apprécié de ses concitoyens. Son ami Hermodore, auteur d'un code de douze lois qui seront étudiées par deux sénateurs romains venus à Éphèse pour les consulter, fut banni de la ville (cf. fragment 121).

Bien avant Socrate, il aurait appliqué à la lettre le Connais-toi toi-même (Γνῶθι σeαυτόν), car, disait-il, « il faut s'étudier soi-même et tout apprendre par soi-même ». Ermite, il partit vivre dans la montagne, vivant de plantes et de la fabrication de fromages ; mais, étant tombé malade il mourut d'hydropisie vers 480 avant J.C. à Éphèse. Heureusement, il avait entre temps déposé son manuscrit De la Nature dans le temple d'Artémis où il put être lu jusqu'à sa destruction en 356 avant J.C. par plusieurs visiteurs. C'est de ces visiteurs que proviennent les fragments ci-dessous.

Maximes
De la Nature
21
Héraclite évoquait plutôt l’envie de procréation et non pas la mort … quand il enseignait à ses concitoyens : « Quand nous sommes éveillés, nous voyons que tout dépérit alors que, quand nous sommes endormis, tout n’est que sommeil. »
22
Ceux qui cherchent de l’or retournent beaucoup de terre mais n’en trouve que peu.1
23
On ne connaîtrait pas le nom de la Justice s’il n’y avait pas d’injustices, de délits ou de crimes.
24
Les dieux honorent ceux qui meurent au combat et les hommes aussi.2
25
Certes, les meilleurs destins sont ceux qui obtiennent du sort les meilleures morts.3
26
Le potentiel de vie d’un homme est comme une bougie qui s’allumerait à sa naissance et s’éteindrait à sa mort quand ses yeux se ferment. Il se consume un peu quand il dort, paupières closes, et davantage quand il est éveillé.4
27
(Il se pourrait que) ce qui attend les hommes après leur mort ne soit ni ce qu’ils en espèrent ni même ce qu’ils jugeraient équitable.
28
En effet, l’homme mûr sait dominer les apparences et rester vigilant (circonspect) ; il montrera sa réserve en toutes circonstances et même devant la Justice s’il dépose contre les menteurs et les faux témoins.
29
En effet, les meilleurs hommes préfèrent à toutes les vanités éphémères une gloire immortelle, alors que la multitude se contente de ruminer comme un troupeau.
30
Notre monde, le même pour tous, dieux ou être vivants, n’a été fait ni par l’un des dieux ni par des hommes mais il a toujours été, il est et sera encore un feu toujours brûlant, s’augmentant avec mesure et se réduisant avec mesure.5
Περί φύσεως
21
οὐχὶ καὶ Ἡ. θάνατον τὴν γένεσιν καλεῖ ... ἐν οἷς φησι· θάνατός ἐστιν ὁκόσα ἐγερθέντες ὁρέομεν, ὁκόσα δὲ εὕδοντες ὕπνος.
22
χρυσὸν γὰρ οἱ διζήμενοι γῆν πολλὴν ὀρύσσουσι καὶ εὑρίσκουσιν ὀλίγον.
23
Δίκης ὄνομα οὐκ ἂν ᾔδεσαν, εἰ ταῦτα μὴ ἦν.
24
ἀρηιφάτους θεοὶ τιμῶσι καὶ ἄνθρωποι.
25
μόροι γὰρ μέζονες μέζονας μοίρας λαγχάνουσι.
26
ἄνθρωπος ἐν εὐφρόνῃ φάος ἅπτεται ἑαυτῷ, ἀποθανών ἀποσϐεσθείς [ὄψεις], ζῶν δὲ ἅπτεται τεθνεῶτος εὕδων, [ἀποσϐεσθεὶς ὄψεις], ἐγρηγορὼς ἅπτεται εὕδοντος.
27
ἀνθρώπους μένει ἀποθανόντας ἅσσα οὐκ ἔλπονται οὐδὲ δοκέουσιν.
28
δοκέοντα γὰρ ὁ δοκιμώτατος γινώσκει, φυλάσσει· καὶ μέντοι καὶ Δίκη κατὰλήψεται ψευδῶν τέκτονας καὶ μάρτυρας.
29
αἱρεῦνται γὰρ ἓν ἀντί απάντων οἱ ἄριστοι, κλέος ἀέναον θνητῶν, οἱ δὲ πολλοὶ κεκόρηνται ὅκωσπερ κτήνεα.
30
κόσμον τόνδε, τὸν αὐτὸν ἁπάντων, οὔτε τις θεῶν οὔτε ἀνθρώπων ἐποίησεν, ἀλλ᾽ ἦν ἀεὶ καὶ ἔστιν καὶ ἔσται πῦρ ἀείζωον, ἁπτόμενον μέτρα καὶ ἀποσϐεννύμενον μέτρα.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus