Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Rome antique
Citation n°2179
  • Le sage ne se croit indigne d'aucun des dons du hasard ; non qu'il aime les richesses, mais il les préfère : ce n'est pas dans son âme, c'est dans sa maison qu'il les loge ; il n'en répudie pas la possession, mais il les domine.

Source

De la vie heureuse, XXI

Époque

vers 58 ap. J.-C.

Traducteur

Joseph Baillard

Commentaire

Citation complète : Où la fortune déposera-t-elle ses richesses plus sûrement que chez l'homme qui les lui rendra sans murmure ? Quand M. Caton louait Curius, Coruncanius et ce siècle où l'on était coupable aux yeux du censeur pour posséder quelques lames d'argent, lui, Caton, avait quarante millions de sesterces : moins sans doute que Crassus, mais plus que Caton le censeur. C'était, si l'on compare, dépasser son bisaïeul de bien plus que lui-même ne fut dépassé par Crassus ; et si de plus grands biens lui étaient échus, il ne les eût pas dédaignés. Car le sage ne se croit indigne d'aucun des dons du hasard ; non qu'il aime les richesses, mais il les préfère : ce n'est pas dans son âme, c'est dans sa maison qu'il les loge ; il n'en répudie pas la possession, mais il les domine : il n'est point fâché qu'une plus ample matière soit fournie à sa vertu.

Thème

Date d'ajout

Le samedi 30 janvier 2016 à 12:00

Citations similaires

  • Sage est celui qui a pleinement analysé toutes les actions corporelles, verbales et mentales et toujours s’exerce en sachant ce qui est bénéfique à soi-même et aux autres.

  • Une parole sage est plus cachée que l’émeraude. Pourtant on la trouve auprès d’humbles serviteurs qui broient le grain.

  • Les grandes vertus prêtent à de pompeux éloges ; mais peu de paroles suffisent au sage, même dans un vaste sujet.

  • Épicure dit très-bien que la fortune a infiniment peu de prise sur le sage, mais qu'il n'y a point d'affaires si importantes qu'il ne puisse heureusement manier par la force de sa raison.

  • Lorsque les douleurs surviennent, elles ne sont jamais assez fortes pour que le sage ne puisse en faire une juste estime et trouver qu'il a toujours plus de sujets de se réjouir que de s'attrister.

  • Le mépris est plus pénible pour le sage que les mauvais traitements.

  • Le sage ne souffre pas plus s'il est torturé que si son ami est mis à la torture.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus