Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Grèce antique
Citation n°1314
  • Ce n'est pas ma faute si mes parents m'ont donné le jour ; et pourtant, malheureux que je suis, c'est parce qu'ils m'ont fait naître que je meurs.

Source

Épigramme, II, 4

Époque

IVe siècle

Traducteur

Lodoïs de Martin du Tyrac

Thème

Date d'ajout

Le lundi 17 novembre 2014 à 15:00

Citations similaires

  • La mort est la cessation des représentations qui nous viennent des sens, des impulsions qui nous meuvent comme avec des cordons, du mouvement de la pensée et du service de la chair.

  • La mort vaut mieux pour le pauvre que la vie avec le supplice de sa pauvreté.

  • Alexandre de Macédoine et son muletier une fois morts, en sont réduits au même point. Ou bien ils ont été repris dans les raisons génératrices du monde, ou bien ils ont été pareillement dispersés dans les atomes.

  • Thalès disait encore qu'il n'y a aucune différence entre la vie et la mort : « Qui t'empêche donc de mourir ? lui dit-on. — C'est, reprit-il, qu'il n'y a aucune différence. »

  • Nous sommes tous sujets aux rigueurs du trépas, et tous également nous ignorons l'heure où doit cesser notre destinée.

  • Le sommeil est indispensable à la réparation des forces ; cependant le prolonger et le jour et la nuit serait une vraie mort.

  • L'aiguillon de la mort, c'est le péché ; et la puissance du péché, c'est la Loi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus