Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant VIII, vers 120-139

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant VIII
Le séjour d'Ulysse chez les Phéaciens - Les épreuves sportives. Laodamas voudrait qu'Ulysse participe.
120
D'une part, ils rivalisèrent d'abord, bien sûr, à la course à pied
121
et la piste, à partir d'une (des deux) borne(s), s'étend sous leurs pieds
122
et ils s'élancèrent promptement tous ensemble, soulevant la poussière de la plaine/terre battue
123
et de beaucoup le meilleur d'entre eux pour courir était l'irréprochable Klytonèos ;
124
or, autant les mulets traçant un sillon devancent largement (les bœufs),
125
autant il les devance quand il est de retour devant les conscrits et ils perdent.
126
D'autres, par ailleurs, rivalisèrent dans le pénible affrontement de la lutte
127
et en ce sport de sur place, (le quartier-maître) Vasteplando-Grandlacsalé l'emporte sur tous les officiers.
128
Or, Entourédo de Lisle fût le champion toute catégorie au saut
129
et Fertrempé fût, par ailleurs, le champion loin devant les autres au disque
130
et, par ailleurs, Laodamas, le bon fils d'Alkinoos le fût au pugilat.
131
Cependant quand ils se sont tous suffisamment passionnés pour ces joutes,
132
Laodamas, le fils d'Alkinoos, s'adresse enfin à eux :
133
« Venez, amis, interrogeons l'étranger/ notre hôte s'il connaît quelque sport et aussi s'il en a pratiqué.
134
D'une part, sa constitution naturelle n'est assurément pas mauvaise,
135
ses cuisses, ses pectoraux et aussi ses deux biceps vigoureux
136
ainsi que son/ses solide(s) muscle(s) du cou et sa grande force ;
137
il ne manque en rien de jeunesse/vitalité
138
même s'il a été épuisé par de nombreuses épreuves ;
139
en effet, je peux affirmer qu'assurément il n'est rien d'autre de pire que la mer
140
pour ramollir un homme complètement même s'il est très puissant.»
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας θ
Ὀδυσσέως σύστασις πρὸς Φαιάκας.
120
Οἱ δ᾽ἦ τοι πρῶτον μὲν ἐπειρήσαντο πόδεσσι
121
τοῖσι δ᾽ἀπὸ νύσσης τέτατο δρόμος
122
οἱ δ᾽ἅμα πάντες καρπαλίμως ἐπέτοντο κονίοντες πεδίοιο
123
τῶν δὲ θέειν ὄχ᾽ἄριστος ἔην Κλυτόνηος ἀμύμων·
124
ὅσσον τ᾽ἐν νειῷ οὖρον πέλει ἡμιόνοιιν,
125
τόσσον ὑπεκπροθέων λαοὺς ἵκεθ᾽οἱ δ᾽ἐλίποντο.
126
Οἱ δὲ παλαιμοσύνης ἀλεγεινῆς πειρήσαντο·
127
τῇ δ᾽αὖτ᾽Εὐρύαλος ἀπεκαίνυτο πάντας ἀρίστους.
128
Ἅλματι δ᾽Ἀμφίαλος πάντων προφερέστατος ἦεν·
129
δίσκῳ δ᾽αὖ πάντων πολὺ φέρτατος ἦεν Ἐλατρεύς
130
πὺξ δ᾽αὖ Λαοδάμας, ἀγαθὸς πάϊς Ἀλκινόοιο.
131
Αὐτὰρ ἐπεὶ δὴ πάντες ἐτέρφθησαν φρέν᾽ἀέθλοις,
132
τοῖς ἄρα Λαοδάμας μετέφη πάϊς Ἀλκινόοιο·
133
« Δεῦτε, φίλοι, τὸν ξεῖνον ἐρώμεθα εἴ τιν᾽ἄεθλον οἶδέ τε καὶ δεδάηκε.
134
Φυήν γε μὲν οὐ κακός ἐστι
135
μηρούς τε κνήμας τε καὶ ἄμφω χεῖρας ὕπερθεν
136
αὐχένα τε στιβαρὸν μέγα τε σθένος·
137
οὐδέ τι ἥβης δεύεται
138
ἀλλὰ κακοῖσι συνέρρηκται πολέεσσιν·
139
οὐ γὰρ ἐγώ γέ τί φημι κακώτερον ἄλλο θαλάσσης
140
ἄνδρα γε συγχεῦαι, εἰ καὶ μάλα καρτερὸς εἴη. »
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus