Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant VII, vers 248-266

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant VII
L'arrivée d'Ulysse chez Alkinoos - Ulysse narre la perte de son équipage, son arrivée chez Calypso.
248
Mais un démon m'y conduisit (pour y être un) misérable hébergé/colocataire/commensal tout seul
249
puisque Zeus a disloqué mon cotre ardent de son éclair d'argent (m'abandonnant) au milieu du bassin à la couleur vineuse.
251
C'est là qu'en vérité, tous mes braves compagnons périrent
252
tandis que moi, agrippant à bras le corps la carène de mon navire à propulsion bilatérale, je fus porté pendant neuf jours
253
et quand ce fut la nuit noire suivante les dieux me me firent aborder sur l'île d'Ogygiè habitée par Calypso à la belle chevelure, terrible déesse,
255
qui me recueillant soigneusement m'a traité avec amitié et m'a nourri et m'a proposé
257
de devenir immortel et sans vieillir tous les jours/jours après jours ;
258
mais elle ne put convaincre mon souffle d'humanité dans ma poitrine.
259
D'une part, je demeurai en cette escale sept années, fidèle à moi-même
260
εἵματα δ᾽αἰεὶ δάκρυσι δεύεσκον τά μοι ἄμβροτα δῶκε Καλυψώ·
261
mais quand enfin, au bout de huit années révolues, survînt celle qui était (programmée) pour moi,
262
alors seulement il lui plut de m'inciter impérativement à retourner (chez moi),
263
soit par ordonnance de Zeus soit que son esprit eut changé.
264
Ainsi fit-elle les préparatifs pour m'aider (à partir) sur un radeau aux multiples assemblages et elle me fournit beaucoup (de vivres)
265
du pain et du vin gouleyant et elle m'habilla de vêtements sur mesure
266
puis elle fit souffler un vent favorable sans rafale et à la douce chaleur.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας η
Ὀδυσσέως εἴσοδος πρὸς Ἀλκίνουν.
248
Ἀλλ᾽ἐμὲ τὸν δύστηνον ἐφέστιον ἤγαγε δαίμων οἶον
249
ἐπεί μοι νῆα θοὴν ἀργῆτι κεραυνῶι Ζεὺς ἔλσας ἐκέασσε μέσωι ἐνὶ οἴνοπι πόντωι.
251
Ἔνθ᾽ἄλλοι μὲν πάντες ἀπέφθιθεν ἐσθλοὶ ἑταῖροι
252
αὐτὰρ ἐγὼ τρόπιν ἀγκὰς ἑλὼν νεὸς ἀμφιελίσσης ἐννῆμαρ φερόμην·
253
δεκάτηι δέ με νυκτὶ μελαίνηι νῆσον ἐς Ὠγυγίην πέλασαν θεοί, ἔνθα Καλυψὼ ναίει ἐυπλόκαμος, δεινὴ θεός,
255
ἥ με λαβοῦσα ἐνδυκέως ἐφίλει τε καὶ ἔτρεφεν ἠδὲ ἔφασκε
257
θήσειν ἀθάνατον καὶ ἀγήραον ἤματα πάντα·
258
ἀλλ᾽ἐμὸν οὔ ποτε θυμὸν ἐνὶ στήθεσσιν ἔπειθεν.
259
Ἔνθα μὲν ἑπτάετες μένον ἔμπεδον
260
261
ἀλλ᾽ὅτε δὴ ὀγδόατόν μοι ἐπιπλόμενον ἔτος ἦλθεν
262
καὶ τότε δή μ᾽ἐκέλευσεν ἐποτρύνουσα νέεσθαι
263
Ζηνὸς ὑπ᾽ἀγγελίης, ἢ καὶ νόος ἐτράπετ᾽αὐτῆς.
264
Πέμπε δ᾽ἐπὶ σχεδίης πολυδέσμου πολλὰ δ᾽ἔδωκε,
265
σῖτον καὶ μέθυ ἡδύ, καὶ ἄμβροτα εἵματα ἕσσεν
266
οὖρον δὲ προέηκεν ἀπήμονά τε (χ)λιαρόν τε.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus