Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant I, vers 345-364

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant I
Tèlémaque rend Zeus responsable de la guerre et non pas l'aède puis demande à sa mère de retourner dans ses appartements. Ce qu'elle fait, impressionnée par son autorité
345
Alors l’avisé Tèlémaque lui répondit :
346
« Maman, pourquoi donc ainsi refuserais-tu à un Aède accort de nous réjouir, au gré de son inspiration ?
347
Les Aèdes ne sont pourtant pas, certes, responsables (des faits) mais le responsable est plutôt Zeus qui attribue leur sort aux hommes entreprenants, à chacun comme il le veut.
350
Tu ne dois pas t’indigner s’il conte la funeste destinée des descendants de Danaos. En effet, les hommes admirent plutôt la toute dernière rengaine écoutée, celle dont l’air flotte1.
353
Que ton cœur et ton âme se résignent à l’entendre !
354
Ulysse n’est, en effet, pas le seul à avoir perdu la journée du retour au logis en Troade ; de nombreuses autres vies lumineuses2 aussi se sont éteintes.
356
Mais retournant dans ton appartement, vas prendre soin de tes ouvrages, métier à tisser ou bien quenouille et dis à tes servantes de se mettre aussi à l’ouvrage ; la discussion convient à tous les (jeunes) hommes ; à moi surtout qui suis, par la puissance de mon père, le maître de maison.
360
Pénélope, immédiatement frappée d’étonnement, pivota sur ses jambes (et marcha) en direction de son appartement.
361
En effet, la parole mature de son fils avait touché son cœur.
362
Puis, remontée à l’étage avec sa suite féminine, elle pleura Ulysse, son cher époux, jusqu'à ce qu’Athéna aux yeux pers versa sur ses paupières le doux sommeil.
Οδύσσεια
Οδύσσεια Α
345
Τὴν δ᾽ αὖ Τηλέµαχος πεπνυµένος ἀντίον ηὔδα·
346
Mῆτερ ἐµὴ, τί τ᾽ ἄρα φθονέεις ἐρίηρον ἀοιδὸν τέρπειν, ὅππη οἱ νόος ὄρνυται ;
347
οὔ νύ τ᾽ ἀοιδοὶ αἴτιοι, ἀλλά ποθι Ζεὺς αἴτιος ὅς τε δίδωσιν ἀνδράσιν ἀλφηστῇσιν, ὅπως ἐθέλῃσιν, ἑκάστῳ.
350
Τούτῳ δ᾽ οὐ νέµεσις, ∆αναῶν κακὸν οἶτον ἀείδειν· τὴν γὰρ ἀοιδὴν µᾶλλον ἐπικλείουσ᾽ ἄνθρωποι, ἥτις ἀκουόντεσσι νεωτάτη ἀµφιπέληται.
353
Σοὶ δ᾽ ἐπιτολµάτω κραδίη καὶ θυµὸς ἀκούειν·
354
Oὐ γὰρ Ὀδυσσεὺς οἶος ἀπώλεσε νόστιµον ἦµαρ ἐν Τροίῃ, πολλοὶ δὲ καὶ ἄλλοι φῶτες ὄλοντο.
356
Ἀλλ᾽εἰς οἶκον ἰοῦσα, τὰ σ᾽αὐτῆς ἔργα κόµιζε, ἱστόν τ᾽ἠλακάτην τε, καὶ ἀµφιπόλοισι κέλευε ἔργον ἐποίχεσθαι· µῦθος δ᾽ ἄνδρεσσι µελήσει πᾶσι, µάλιστα δ᾽ἐµοί· τοῦ γὰρ κράτος ἔστ᾽ἐνὶ οἴκῳ. »
360
Ἡ µὲν θαµβήσασα πάλιν οἶκόνδε βεβήκει·
361
παιδὸς γὰρ µῦθον πεπνυµένον ἔνθετο θυµῷ.
362
Ἐς δ᾽ ὑπερῷ᾽ ἀναβᾶσα σὺν ἀµφιπόλοισι γυναιξὶν, κλαῖεν ἔπειτ᾽ Ὀδυσῆα, φίλον πόσιν, ὄφρα οἱ ὕπνον ἡδὺν ἐπὶ βλεφάροισι βάλε γλαυκῶπις Ἀθήνη.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus