Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant I, vers 365-382

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant I
Tèlémaque s'adresse ensuite aux prétendants, les cite à comparaître en assemblée et les menace
365
Les prétendants se rassemblaient à grand bruit en montant vers le Mégaron déjà envahi par la pénombre ; tous formaient le vœu de partager son lit.
367
Le (de plus en plus) mature Tèlémaque leur adressa le premier la parole :
368
« Soupirants de ma mère, vous qui avez une démesure invivable, maintenant, d’une part, partageons ce repas jusqu'à nous rassasier ; d’autre part, qu’il n’y ait plus aucun cri ! Puisqu'il est intéressant que nous écoutions un Aède tel que lui car leur chant est inspiré par les dieux.
372
Tous les habitants d'Ithaque se rendront (demain) dès l’aurore à l’agora pour siéger (en Assemblée du peuple) afin que je déclare en votre présence franchement (ma décision), à savoir que vous devez quitter le Palais, vous préparer d’autres festins et manger vos biens mutuels, en vous invitant les uns les autres, dans vos demeures respectives.
376
S'il vous semble préférable et meilleur de persister à épuiser impunément les ressources d’un seul homme, dévastez tout ! Quant à moi, j’implorerai les dieux éternels afin que Zeus dédie un jour au solde de vos comptes, si bien que vous pourriez périr dans ce palais sans représailles (contre vos meurtriers). »
381
Ainsi parla-t-il et tous, sans exception, se firent grossir les lèvres en se les mordant et ils étaient abasourdis de ce que Tèlémaque ait pu (les) sermonner avec (une telle) hardiesse.
Οδύσσεια
Οδύσσεια Α
365
Μνηστῆρες δ᾽ ὁµάδησαν ἀνὰ µέγαρα σκιόεντα· πάντες δ᾽ἠρήσαντο παραὶ λέχεσσι κλιθῆναι.
367
Τοῖσι δὲ Τηλέµαχος πεπνυµενος ἤρχετο µύθων·
368
« Μητρὸς ἐµῆς µνηστῆρες, ὑπέρβιον ὕβριν ἔχοντες, νῦν µὲν δαινύµενοι τερπώµεθα µη δὲ βοητὺς ἔστω· ἐπεὶ τόγε καλὸν ἀκουέµεν ἐστὶν ἀοιδοῦ τοιοῦδ᾽, οἷος ὅδ᾽ ἐστὶ θεοῖς ἐναλίγκιος αὐδήν.
372
Ἠῶθεν δ᾽ ἀγορήνδε καθεζώµεσθα κιόντες πάντες, ἵν᾽ ὑµῖν µῦθον ἀπηλεγέως ἀποείπω, ἐξιέναι µεγάρων· ἄλλας δ᾽ ἀλεγύνετε δαῖτας, ὑµὰ κτήµατ᾽ ἔδοντες, ἀµειβόµενοι κατὰ οἴκους.
376
Εἰ δ᾽ ὑµῖν δοκέει τόδε λωΐτερον καὶ ἄµεινον ἔµµεναι, ἀνδρὸς ἑνὸς βίοτον νήποινον ὀλέσθαι, κείρετ᾽· ἐγὼ δὲ θεοὺς ἐπιβώσοµαι αἰὲν ἐόντας, αἴ κέ ποθι Ζεὺς δῷσι παλίντιτα ἔργα γενέσθαι· νήποινοί κεν ἔπειτα δόµων ἔντοσθεν ὄλοισθε. »
381
Ὣς ἔφαθ᾽· οἱ δ᾽ ἄρα πάντες ὀδὰξ ἐν χείλεσι φύντες Τηλέµαχον θαύµαζον, ὃ θαρσαλέως ἀγόρευεν.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus