Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant I, vers 132-143

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant I
Atmosphère du Mégaron ; Aperçu d'Euryclée en fonction
132
Quant à lui-même alors, il se plaça sur un lit de table pliant recouvert d’une housse chamarrée ; ils étaient à l’écart des autres, notamment des prétendants, pour que l’hôte ne soit pas importuné par le brouhaha, puisse apprécier son repas sans être en promiscuité avec des arrogants et aussi afin de l’interroger au sujet de la disparition de son père.
136
Une servante, l’apportant dans une belle aiguière de vermeil, versa de l’eau pour leur laver les mains, au-dessus d’un bassin en argent, puis dressa auprès d’eux une table de marbre polie.
139
La digne, d’âge mûr intendante du palais, apportant du pain leur en offrit avec déférence, prolongeant le service de nombreux plats, mis à leur disposition.
141
Le préposé au couteau1 et à la répartition des portions les prenaient des tréteaux, où étaient étendues toutes sortes de viandes (séchées ou déjà cuites), et faisait passer de copieuses assiettes ; il plaça auprès d’eux des timbales dorées ; un héraut (au rôle d’échanson) les surveillait pour ne pas les laisser se vider.
Οδύσσεια
Οδύσσεια Α
132
Πὰρ δ᾽αὐτὸς κλισµὸν θέτο ποικίλον· ἔκτοθεν ἄλλων, µνηστήρων µὴ ξεῖνος ἀνιηθεὶς ὀρυµαγδῷ, δείπνῳ ἀδδήσειεν, ὑπερφιάλοισι µετελθὼν, ἠδ᾽ἵνα µιν περὶ πατρὸς ἀποιχοµένοιο ἔροιτο.
136
Χέρνιβα δ᾽ἀµφιπολος προχόῳ ἐπέχευε φέρουσα, καλῇ, χρυσείῃ, ὑπὲρ ἀργυρέοιο λέβητος, νίψασθαι· παρὰ δὲ ξεστὴν ἐτάνυσσε τράπεζαν.
139
Σῖτον δ᾽αἰδοίη ταµίη παρέθηκε φέρουσα, εἴδατα πόλλ᾽ἐπιθεῖσα, χαριζοµένη παρεόντων·
141
δαιτρὸς δὲ κρειῶν πίνακας παρέθηκεν ἀείρας παντοίων, παρὰ δέ σφι τίθει χρύσεια κύπελλα· κῆρυξ δ᾽αὐτοῖσιν θάµ᾽ἐπῴχετο οἰνοχοεύων.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus