Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant I, vers 144-155

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant I
Entrée des prétendants, banquet et libations chantées
144
Les arrogants prétendants arrivèrent à l’intérieur et s’assirent, les uns après les autres (selon un ordre de préséance entre eux), sur des lits de table pliants ou, au contraire, fixes1.
146
Des hérauts, d’une part, leur versèrent de l’eau pour se laver les mains ; des captives de guerre garnissaient des corbeilles de pain
148
et, d’autre part, de jeunes commis remplissaient à ras bord des cratères de vin.
149
Les prétendants attrapèrent alors à pleines mains les plats préparés qui étaient à leur portée.
150
Cependant, quand ils furent rassasiés de manger et de boire, les prétendants ressentirent en eux le besoin d’autres assouvissements : chants, danses ou chants mêlés de danses ; le surplus d’un banquet2.
153
Un héraut tendit une cithare de toute beauté à Phémios qui la reçut mains ouvertes, lui qui, par nécessité, chantait pour les prétendants ;
155
il l’accorda et commença à en tirer quelques notes pour ajuster son chant.
Οδύσσεια
Οδύσσεια Α
144
Ἐς δ᾽ἦλθον µνηστῆρες ἀγήνορες· οἱ µὲν ἔπειτα ἑξείης ἕζοντο κατὰ κλισµούς τε θρόνους τε.
146
Τοῖσι δὲ κήρυκες µὲν ὕδωρ ἐπὶ χεῖρας ἔχευαν· σῖτον δὲ δµῳαὶ παρενήνεον ἐν κανέοισιν·
148
κοῦροι δὲ κρητῆρας ἐπεστέψαντο ποτοῖο.
149
Οἱ δ᾽ἐπ᾽ὀνείαθ᾽ἑτοῖµα προκείµενα χεῖρας ἴαλλον.
150
Αὐτὰρ ἐπεὶ πόσιος καὶ ἐδητύος ἐξ ἔρον ἕντο µνηστῆρες, τοῖσιν µὲν ἐνὶ φρεσὶν ἄλλα µεµήλει, µολπή τ᾽ὀρχηστύς τε· τὰ γάρ τ᾽ἀναθήµατα δαιτός.
153
Κῆρυξ δ᾽ἐν χερσὶν κίθαριν περικαλλέα θῆκεν Φηµίῳ, ὅς ῥ᾽ἤειδε παρὰ µνηστῆρσιν ἀνάγκῃ·
155
Ἦ τοι ὁ φορµίζων ἀνεβάλλετο καλὸν ἀείδειν.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus