Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant I, vers 156-177

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant I
Tèlémaque évoque son père absent et demande à l'hôte qui il est
156
Cependant Tèlémaque s’adressa à Athéna, la déesse aux yeux pétillants d’intelligence, se courbant et penchant la tête vers son oreille afin que les autres (convives) ne l’entendent pas.
158
« Cher hôte, ce que je vais dire ne va-t-il pas t’indigner autant que cela m’irrite de le dire ?
159
Voilà bien ce qui préoccupe ces gens-là ! La cithare et le chant ! Tandis qu’ils dévorent impunément les moyens de subsistances d’autrui, ce qui appartenait naguère à un Héros1, dont maintenant probablement le squelette blanchi se désagrège sous la pluie, abandonné sans sépulture sur le littoral continental2 ou dont les os roulent dans les vagues marines. »
163
S’ils le voyaient revenir à Ithaque, tous prieraient plutôt pour avoir des pieds très rapides à la course que pour avoir de l’or en abondance ou pléthore de vêtements.
166
« Maintenant qu’il a sans doute eu une fin lamentable, rien ne peut nous en consoler, quand bien même quelqu'un des habitants de la terre, d’où qu’il soit, annoncerait qu’il revient ; le jour de son retour est hélas probablement perdu ! »
169
« Allons donc ! Dis-moi ! Sois à la fois complet et détaillé. (Quel est ton nom ?) De quelle région habitée viens-tu ? Quelle est ta ville et qui sont tes parents ?
171
Par quel moyen es-tu arrivé (jusqu'ici) ? Comment des marins t’ont-ils déposé en Ithaque ? D'où se flattent-ils d’être originaires et quelles lois respectent-ils ?
173
Car je ne crois, certes pas, que tu sois venu à pied jusqu'ici !
174
Explique-moi encore cela en toute franchise, afin que je sache bien tout ;
175
est-ce une recherche occasionnelle qui t’amène ou bien étais-tu régulièrement l’hôte de mon père ? Puisque beaucoup d’autres chefs de famille montaient nous présenter leurs filles ou fils en vue de mariages1, puisque aussi mon père2 (n’était pas casanier mais au contraire) était désireux d’entretenir des rapports avec les hommes. »
Οδύσσεια
Οδύσσεια Α
156
Αὐτὰρ Τηλέµαχος προσέφη γλαυκῶπιν Ἀθήνην, ἄγχι σχὼν κεφαλὴν, ἵνα µὴ πευθοίαθ᾽οἱ ἄλλοι·
158
« Ξεῖνε φίλ᾽, ἦ καὶ µοι νεµεσήσεαι ὅττι κεν εἴπω ;
159
Τούτοισιν µὲν ταῦτα µέλει· κίθαρις καὶ ἀοιδὴ· ῥεῖ᾽ ἐπεὶ ἀλλότριον βίοτον νήποινον ἔδουσιν, ἀν ἦρωῳ, οὗ δή που λεύκ᾽ ὀστέα πύθεται ὄµβρῳ, κείµεν᾽ ἐπ᾽ ἠπείρου, ἢ εἰν ἁλὶ κῦµα κυλίνδει.
163
Εἰ κεῖνόν γ᾽ Ἰθάκηνδε ἰδοίατο νοστήσαντα, πάντες κ᾽ ἀρησαίατ᾽ ἐλαφρότεροι πόδας εἶναι ἢ ἀφνειότεροι χρυσοῖό τε ἐσθῆτός τε.
166
Νῦν δ᾽ὁ µὲν ὣς ἀπόλωλε κακὸν µόρον, οὐδέ τι(ς) ἥµιν θαλπωρὴ, εἴπερ τις ἐπιχθονίων ἀνθρώπων φησὶν ἐλεύσεσθαι· τοῦ δ᾽ὤλετο νόστιµον ἦµαρ.
169
Ἀλλ᾽ἄγε µοι τόδε εἰπὲ καὶ ἀτρεκέως ; κατάλεξον τίς πόθεν εἰς ἀνδρῶν ; πόθι τοι πόλις ἠδὲ τοκῆες ;
171
Ὁπποίης τ'ἐπὶ νηὸς ἀφίκεο ; πῶς δέ σε ναῦται ἤγαγον εἰς Ἰθάκην ; τίνες ἔµµεναι εὐχετόωνται ;
173
Οὐ µὲν γάρ τί σε πεζὸν ὀΐοµαι ἐνθάδ᾽ἱκέσθαι·
174
Καὶ µοι τοῦτ᾽ἀγόρευσον ἐτήτυµον, ὄφρ᾽εὖ εἰδῶ·
175
ἠὲ νέον µεθέπεις, ἦ καὶ πατρώϊός ἐσσι ξεῖνος ; ἐπεὶ πολλοὶ ἴσαν ἀνέρες ἡµέτερον δῶ ἄλλοι, ἐπεὶ καὶ κεῖνος ἐπίστροφος ἦν ἀνθρώπων. »
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus