Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant I, vers 1-10

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant I
Invocation à la Muse
1
Chante par ma voix, Ô Muse, l’Homme aux nombreuses ruses qui tant et tant fût chahuté, après (que l’une d’elles eût permis) la mise à sac de la fortification inexpugnable de Troie ;
3
Il découvrit les capitales (juridiques) et connut ainsi l’esprit (des lois) de nombreux peuples ; Lui qui, dans le bassin méditerranéen, endura des tourments à son cœur défendant, luttant pour sa survie et surtout pour le retour au pays de ses compagnons (d’armes puis de navigation).
6
Mais Il ne pût pas cependant sauver ses équipages, malgré qu’Il en eût, car ils périrent à cause de leur propre outrecuidance.
8
Les insubordonnés ! Ils dévorèrent un bœuf (d’appoint, du char) du Soleil (nécessaire pour monter) à son plus haut1 ; lequel en représailles leur confisqua la journée du retour.
10
Reprends pour nous aussi, Déesse, fille de Zeus, d’où tu le veux, le récit de (toutes) ses aventures.
Οδύσσεια
Οδύσσεια Α
1
Ἄνδρα µοι ἔννεπε, Μοῦσα, πολύτροπον, ὃς µάλα πολλὰ (ἐ)πλάγχθη, ἐπεὶ Τροίης ἱερὸν πτολίεθρον ἔπερσεν·
3
πολλῶν δ᾽ ἀνθρώπων ἴδεν ἄστεα καὶ νόον ἔγνω, πολλὰ δ᾽ ὅ γ᾽ἐν πόντῳ πάθεν ἄλγεα ὃν κατὰ θυµὸν, ἀρνύµενος ἥν τε ψυχὴν καὶ νόστον ἑταίρων.
6
Ἀλλ᾽οὐδ᾽ὣς ἑτάρους ἐρρύσατο, ἱέµενός περ· αὐτῶν γὰρ σφετέρῃσιν ἀτασθαλίῃσιν ὄλοντο·
8
νήπιοι·οἳ κατὰ βοῦν Ὑπερίονος Ἠελίοιο (cf. IX 44) ἤσθιον· αὐτὰρ ὁ τοῖσιν ἀφείλετο νόστιµον ἦµαρ.
10
Τῶν ἀµόθεν γε, θεὰ, θύγατερ ∆ιὸς, εἰπὲ καὶ ἡµῖν.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus