Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

2656 citations | 100 auteurs | 6 régions
Morceaux choisis

Maximes - Fragments 71-80

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


Héraclite, né vers 544-541 avant J.C. à Éphèse, est issu d’une famille illustre et sacerdotale. Il renonce, en faveur de son frère, aux privilèges que lui donnait le statut de descendant de Codros, roi d'Athènes, dont le fils, Androclès, fonda Éphèse. Il n'était guère apprécié de ses concitoyens. Son ami Hermodore, auteur d'un code de douze lois qui seront étudiées par deux sénateurs romains venus à Éphèse pour les consulter, fut banni de la ville (cf. fragment 121).

Bien avant Socrate, il aurait appliqué à la lettre le Connais-toi toi-même (Γνῶθι σeαυτόν), car, disait-il, « il faut s'étudier soi-même et tout apprendre par soi-même ». Ermite, il partit vivre dans la montagne, vivant de plantes et de la fabrication de fromages ; mais, étant tombé malade il mourut d'hydropisie vers 480 avant J.C. à Éphèse. Heureusement, il avait entre temps déposé son manuscrit De la Nature dans le temple d'Artémis où il put être lu jusqu'à sa destruction en 356 avant J.C. par plusieurs visiteurs. C'est de ces visiteurs que proviennent les fragments ci-dessous.

Maximes
De la Nature
71
Celui qui avait oublié où le chemin conduit, il s’en est, à la fin, souvenu.
72
Ils sont ballottés par ce logos qui administre toutes choses dans l’univers, lui avec lequel ils sont le plus en relation, quasi-permanente : ainsi, par exemple, commercent-ils chaque jour mais ils ne connaissent pas la loi de l’offre et de la demande.
73
Il ne faut pas agir et parler comme si nous étions endormis : quant à nous, maintenant et naguère, nous pensons vraiment agir sensément et dire des choses sensées.
74
Il ne nous faut pas apprendre que par tradition, en qualité d’enfants des parents, c’est-à-dire en étant rendu expérimenté (chenu) avant l’âge.1
75
H. disait : « Je pense que ceux qui sont endormis sont à l’oeuvre et sont des compagnons de travail pour ceux qui contribuent à la marche du monde. »2
76
Le feu consomme de l’air, l’économie d’air éteint le feu, l’arrivée de l’eau est la disparition de la terre (inondation), l’émergence de la terre est disparition de l’eau (comblement d’un lac, création d’un polders).
76
L’économie d’air éteint le feu et la condensation de l’air donne de l’eau.
76
L’arrivée de l’eau est la disparition de la terre (inondation), l’évaporation de l’eau donne de l’air (humide), le feu consomme de l’air et réciproquement.
77
De là vient qu’Héraclite révélait que, pour les âmes, c’est plaisir ou bien mort de devenir humide, encore plaisir pour elles que leur chute (asséchante) pour une naissance ; ailleurs, il disait que notre vie est la déchéance d’une d’entre elles et que notre mort est la renaissance de celle-la.3
78
La nature humaine n’a pas de suite dans les idées alors que la nature divine en a.
79
L’homme est considéré par les dieux comme ayant peu de raison de même que l’enfant l’est par les hommes.
80
Il faut savoir que la guerre est une chose commune, que la justice même est discorde et que toute chose arrive par, puis fait usage de, la discorde.
Περί φύσεως
71
μεμνῆσθαι δὲ καὶ τοῦ ἐπιλανθανομένου ᾗ ἡ ὁδὸς ἄγει.
72
ᾧ μάλιστα διηνεκῶς ὁμιλοῦσι λόγῳ τῷ τὰ ὅλα διοικοῦντι, τούτῳ διὰφέρονται, καὶ οἷς καθ΄ἡμέραν ἐγκυροῦσι, ταῦτα αὐτοῖς ξένα φαίνεται.
73
οὐ δεῖ ὥσπερ καθεύδοντας ποιεῖν καὶ λέγειν· καὶ γὰρ νῦν καὶ τότε δοκοῦμεν ποιεῖν καὶ λέγειν.
74
οὐ δεῖ (ὡς) παῖδας τοκεών, ὧν τοῦτ᾿ἔστι κατὰψιλόν· καθότι παρειλήφαμεν.
75
τοὺς καθεύδοντας οἶμαι ὁ Ἡ. λέγει ἐργάτας εἶναι καὶ συνεργοὺς τῶν ἐν τῷ κόσμῳ γι(γ)νομένων.
76
ζῇ πῦρ τὸν ἀέρος θάνατον καὶ ἀὴρ ζῇ τὸν πυρὸς θάνατον, ὕδωρ ζῇ τὸν γῆς θάνατον, γῆ (ζῇ) τὸν ὕδατος (θάνατον).
76
πυρὸς θάνατος ἀέρι γένεσις, καὶ ἀέρος θάνατος ὕδατι γένεσις.
76
ὅτι γῆς θάνατος ὕδωρ γενέσθαι καὶ ὕδατος θάνατος ἀέρα γενέσθαι καὶ ἀέρος (θάνατος) πῦρ (γενέσθαι) καὶ ἔμπαλιν.
77
ὅθεν καὶ Ἡράκλειτον ψυχῇσι φάναι τέρψιν ἢ θάνατον ὑγρῇσι γενέσθαιν, τέρψιν δὲ εἶναι αὐταῖς τὴν εἰς γένεσιν πτῶσιν, ἀλλαχοῦ δὲ φάναι ζῆν ἡμᾶς τὸν ἐκείνων θάνατον καὶ ζῆν ἐκείνας τὸν ἡμέτερον θάνατον.
78
ἦθος γὰρ ἀνθρώπειον μὲν οὐκ ἔχει γνώμας, θεῖον δὲ ἔχει.
79
ἀνὴρ νήπιος ἤκουσε πρὸς δαίμονος ὅκωσπερ παῖς πρὸς ἀνδρός.
80
εἰδέναι δὲ χρὴ τὸν πόλεμον ἐόντα ξυνόν, καὶ δίκην ἔριν, καὶ γινόμενα πάντα κατ΄ ἔριν καὶ χρεώμενα [χρεών?].
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus