Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée -Chant XI, vers 72-83

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant XI
Ulysse promet de repasser chez Circé pour lui rendre les honneurs funèbres. Il voit sa mère Anticlée arriver.
72
Puisses-tu, (quand) tu retourneras au pays en t'éloignant d'ici ne pas m'abandonner sans lamentation ni funérailles officielles ! Puissé-je ne pas déclencher contre toi, d'une façon ou d'une autre, le courroux des dieux !
74
Mais il faudra m'incinérer avec mes armes, ou ce qui est pour moi équivalent, élever à mon intention une stèle sur un bord de mer blanchi (par l'écume), pour informer (les passants) du repos éternel d'un soldat malheureux.
77
Accomplis (toutes) ces choses/(=ce cérémoniel) à mon intention et fixe/plante sur ma tombe un aviron, celui-là même avec lequel je nageais quand j'étais vivant parmi mes compagnons (de galère). »
79
Ainsi dit-il, tandis que moi je lui répondis à mon tour :
80
« Je programmerai ces choses pour toi (=tes volontés), Ô infortuné, mais aussi/même plus, je les accomplirai/mènerai à bien.
81
En vérité, tandis que nous échangions ces mots funèbres, moi, je tenais bon, d'une part, en bougeant mon épée en va et vient au-dessus du sang et, d'autre part, (je maintenais) à l'écart le fantôme de mon compagnon (rameur) qui avait beaucoup harangué/été prolixe.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας λ
72
Μή μ᾽ἄκλαυτον ἄθαπτον ἰὼν ὄπιθεν καταλείπειν νοσφισθείς : μή τοί τι θεῶν μήνιμα γένωμαι :
74
Ἀλλά με κακκῆαι σὺν τεύχεσιν, ἅσσα μοι ἔστιν, σῆμά τέ μοι χεῦαι πολιῆς ἐπὶ θινὶ θαλάσσης, ἀνδρὸς δυστήνοιο καὶ ἐσσομένοισι πυθέσθαι.
77
Ταῦτά τέ μοι τελέσαι πῆξαί τ᾽ἐπὶ τύμβωι ἐρετμόν, τῶι καὶ ζωὸς ἔρεσσον ἐὼν μετ᾽ἐμοῖς ἑτάροισιν.
79
Ὣς ἔφατ᾽αὐτὰρ ἐγώ μιν ἀμειβόμενος προσέειπον·
80
« Ταῦτά τοι, Ὦ δύστηνε, τελευτήσω τε καὶ ἔρξω.
81
Νῶι μὲν ὣς ἐπέεσσιν ἀμειβομένω στυγεροῖσιν ἥμεθ᾽ἐγὼ μὲν ἄνευθεν ἐφ᾽αἵματι φάσγανον ἴσχων εἴδωλον δ᾽ἑτέρωθεν ἑταίρου πόλλ᾽ἀγόρευεν.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur :Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014-2018 / Mise en page © Citations-Antiques.com,2019

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus