Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant V, vers 1-20

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant V
La cachette de Calypso. Le radeau d'Ulysse - Assemblée des dieux. Athèna met le retour d'Ulysse à l'ordre du jour.
1
Aurore, s’échappant des étreintes du vigoureux Tithôn,
2
se levait alors pour (permettre au char du Soleil d’) apporter la lumière aux Immortels et aux mortels ;
3
Déjà, les dieux s’étaient rassemblés avec notamment, parmi eux,
4
le tonitruant céleste, Zeus, dont l’autorité est aussi la plus grande.
5
Or Athéna leur décrivait les nombreuses épreuves funestes d’Ulysse en rafraîchissant leur mémoire ;
6
le malheureux était, en effet, (alors retenu) dans les demeures de la nymphe :
7
« Ô Zeus mon père et vous autres dieux bienheureux qui existez depuis toujours,
8
craignez que ne soit plus plein de bonne volonté, aimable et bienveillant certain roi porte-sceptre
9
et qu’il ne montre plus de prudence dans ses décisions,
10
mais qu’il soit au contraire toujours dur et qu’il accomplisse des actes iniques
11
puisque personne ne se souvient d’Ulysse, l’homme aux qualités divines,
12
parmi les troupes qu’il commandait ; alors qu’Il était aussi bienveillant qu’un père.
13
Mais Lui qui, d’une part, règnait est inactif dans une île, endurant des tourments,
14
dans le palais de la nymphe Calypso, qui le retient de force ;
15
Lui qui, d’autre part, ne peut pas retourner vers sa patrie
16
car Il n’a pas à sa disposition de navire ni de compagnons prêts à se pencher sur leurs avirons
17
qui pourraient l’escorter dans sa fuite sur la vaste mer.
18
Maintenant, en outre, des prétendants conspirent pour tuer son fils bien-aimé sur le chemin du retour au bercail ;
19
lui qui est allé entendre (parler) de son père en l’admirable Pylos et en l’extraordinaire Lacédaimone.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ε
Καλυψοῦς ἄντρον. Ὀδυσσέως σχεδία.
1
Ἠὼς δ᾽ἐκ λεχέων παρ᾽ἀγαυοῦ Τιθωνοῖο
2
ὤρνυθ᾽ἵν᾽ἀθανάτοισι φόως φέροι ἠδὲ βροτοῖσιν·
3
Οἱ δὲ θεοὶ θῶκόνδε καθίζανον, ἐν δ᾽ἄρα τοῖσι
4
Ζεὺς ὑψιβρεμέτης οὗ τε κράτος ἐστὶ μέγιστον.
5
Τοῖσι δ᾽Ἀθηναίη λέγε κήδεα πόλλ᾽Ὀδυσῆοςμνησαμένη·
6
μέλε γάρ οἱ ἐὼν ἐν δώμασι νύμφης·
7
«Ζεῦ πάτερ ἠδ᾽ἄλλοι μάκαρες θεοὶ αἰὲν ἐόντες,
8
μή τις ἔτι πρόφρων ἀγανὸς καὶ ἤπιος ἔστω (cf. II, 230) σκηπτοῦχος βασιλεύς,
9
μηδὲ φρεσὶν αἴσιμα εἰδώς, (cf. II, 231)
10
ἀλλ᾽αἰεὶ χαλεπός τ᾽εἴη καὶ αἴσυλα ῥέζοι·(cf. II, 232)
11
ὡς οὔ τις μέμνηται Ὀδυσσῆος θείοιο (cf. II, 233)
12
λαῶν οἷσιν ἄνασσε, πατὴρ δ᾽ὣς ἤπιος ἦεν. (cf. II, 234)
13
Ἀλλ᾽ὁ μὲν ἐν νήσωι κεῖται κρατέρ᾽ἄλγεα πάσχων
14
νύμφης ἐν μεγάροισι Καλυψοῦς, ἥ μιν ἀνάγκῃ ἴσχει· (cf. I, 154 ; II, 110)
15
ὁ δ᾽οὐ δύναται ἣν πατρίδα γαῖαν ἱκέσθαι
16
οὐ γάρ οἱ πάρα νῆες ἐπήρετμοι καὶ ἑταῖροι (cf. V, 141)
17
οἵ κέν μιν πέμποιεν ἐπ᾽εὐρέα νῶτα θαλάσσης (cf. V, 142).
18
Nῦν αὖ παῖδ᾽ἀγαπητὸν ἀποκτεῖναι μεμάασινοἴκαδε νισόμενον·
19
ὁ δ᾽ἔβη μετὰ πατρὸς ἀκουὴν ἐς Πύλον ἠγαθέην1 ἠδ᾽ἐς Λακεδαίμονα δῖαν.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus