Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant II, vers 371-381

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant II
Tèlémaque répond à sa nourrice : « Aie confiance ! »
371
Après réflexion, Tèlémaque lui répondit alors :
372
« Aie confiance, ma tendre nourrice ! Puisque cette décision irrévocable n’est certes pas prise sans l’avis d’un dieu !
373
Mais promets que tu ne diras rien de tout cela à ma mère bien aimée, tant que ne se seront pas réellement écoulés onze ou douze jours,
375
à moins qu’elle ne me réclame ou qu’elle n’apprenne que j’ai pris la mer, (tu lui donnerais alors des explications) pour l’empêcher de se meurtrir agressivement son beau visage de désespoir. »
377
Ainsi l’exhorta-t-il et la vieille femme commença alors son grand serment par l’invocation aux dieux, puis elle exposa (ses devoirs) et le termina (par l’imprécation) ;
379
aussitôt après, elle siphonna le vin (des tonneaux) vers les amphores et transféra les farines (d’épeautre et de froment) dans des sacs de cuir cousus à petits points.
381
Puis Tèlémaque, retournant dans les pièces communes, se mêla aux insatiables pique-assiettes.
Οδύσσεια
Οδύσσεια Β
371
Τὴν δ᾽αὖ Τηλέμαχος πεπνυμένος ἀντίον ηὔδα :
372
« θάρσει, μαῖ᾽, ἐπεὶ οὔ τοι ἄνευ θεοῦ ἥδε γε βουλή.
373
Ἀλλ᾽ὄμοσον μὴ μητρὶ φίλῃ τάδε μυθήσασθαι, πρίν γ᾽ὅτ᾽ἂν ἑνδεκάτη τε δυωδεκάτη τε γένηται,
375
ἢ αὐτὴν ποθέσαι καὶ ἀφορμηθέντος ἀκοῦσαι, ὡς ἂν μὴ κλαίουσα κατὰ χρόα καλὸν ἰάπτῃ. »
377
Ὣς ἄρ᾽ἔφη γρῆυς δὲ θεῶν μέγαν ὅρκον ἀπώμνυ, αὐτὰρ ἐπεί ῥ᾽ὄμοσέν τε τελεύτησέν τε τὸν ὅρκον·
379
αὐτίκ᾽ἔπειτά οἱ οἶνον ἐν ἀμφιφορεῦσιν ἄφυσσεν, ἐν δέ οἱ ἄλφιτα χεῦεν ἐϋρραφέεσσι δοροῖσι.
381
Τηλέμαχος δ᾽ἐς δώματ᾽ἰὼν μνηστῆρσιν ὁμίλει.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus