Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée -Chant X, vers 31-49

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant X
Ulysse s'endort et ses compagnons, cupides, ouvrent l'outre des vents.
31
A ce moment-là, bien vrai, me prit l'agréable sommeil, moi qui étais exténué car, sans cesse, je tenais l'écoute (et la barre) de mon navire, ne la confiant à aucun autre de mes fantassins1 afin que nous rentrions au plus vite sur la terre patrie.
34
Or, mes marins se concertèrent par des mots les uns les autres et ils (mé)dirent de moi(,) que je ramenai à la maison de l'or mais aussi de l'argent, cadeaux du très généreux Éole, fils d'Hippotadès.
37
Et ainsi quelqu'un déclara en toisant tous les autres2 :
38
« Pauvre de nous ! Que celui-ci est aimé et respecté par tous les hommes, quelles que soient la ville et la terre où il aborde !
40
Il a ramené/emporté d'abord de Troie sa belle part de butin précieux tandis que nous, qui avons réalisé le même périple aller-retour, nous retournons chez nous en ayant les mains vides ! Et maintenant, Éole lui a donné ces présents en faisant de lui son meilleur ami.
44
Allons vite, voyons ce que sont ces cadeaux, quelles sortes d'or ou d'argent sont recelés dans cette outre.
46
Ainsi discutèrent-ils si bien que la mauvaise décision prévalut parmi les équipages :
47
ils délièrent effectivement l'outre si bien que tous les vents s'en échappèrent, si bien encore que la tempête nous entraîna, nous ramenant dans le bassin (méditerranéen), pleurant d'être soustrait à la terre de la patrie.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας κ
31
Ἔνθ᾽ἐμὲ μὲν γλυκὺς ὕπνος ἐπήλυθε κεκμηῶτα, αἰεὶ γὰρ πόδα νηὸς ἐνώμων, οὐδέ τωι ἄλλωι δῶχ᾽ἑτάρων ἵνα θᾶσσον ἱκοίμεθα πατρίδα γαῖαν.
34
Οἱ δ᾽ἕταροι ἐπέεσσι πρὸς ἀλλήλους ἀγόρευον καί μ᾽ἔφασαν χρυσόν τε καὶ ἄργυρον οἴκαδ᾽ἄγεσθαι δῶρα παρ᾽Αἰόλου μεγαλήτορος Ἱπποτάδαο.
37
Ὧδε δέ τις εἴπεσκεν ἰδὼν ἐς πλησίον ἄλλον·
38
« Ὦ πόποι, ὡς ὅδε πᾶσι φίλος καὶ τίμιός ἐστιν ἀνθρώποις, ὅτεών τε πόλιν καὶ γαῖαν ἵκηται :
40
Πολλὰ μὲν ἐκ Τροίης ἄγεται κειμήλια καλὰ ληίδος ἡμεῖς δ᾽αὖτε ὁμὴν ὁδὸν ἐκτελέσαντες οἴκαδε νισσόμεθα κενεὰς σὺν χεῖρας ἔχοντες : Καὶ νῦν οἱ τάδ᾽ἔδωκε χαριζόμενος φιλότητι Αἴολος.
44
Ἀλλ᾽ἄγε θᾶσσον ἰδώμεθα ὅττι τάδ᾽ἐστίν, ὅσσος τις χρυσός τε καὶ ἄργυρος ἀσκῶι ἔνεστιν.
46
Ὣ ς ἔφασαν βουλὴ δὲ κακὴ νίκησεν ἑταίρων· ἀσκὸν μὲν λῦσαν ἄνεμοι δ᾽ἐκ πάντες ὄρουσαν
47
τοὺς δ᾽αἶψ᾽ἁρπάξασα φέρεν πόντονδε θύελλα, κλαίοντας γαίης ἄπο πατρίδος.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur :Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014-2018 / Mise en page © Citations-Antiques.com,2019

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus