Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant XII, vers 142-157

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant XII
Les Sirènes, Charybde et Scylla, les bovidés du soleil - Circé les quitte et leur envoie un vent favorable
142
Ainsi prophétisa-t-elle et peu après parût l'Aurore au trône doré/ beau décor.
143
Ensuite elle, la proscrite par les déesses, s'éloigna (du bord de mer) en remontant dans son île
144
tandis que moi retournant sur mon navire j'intime à mon équipage de retourner à bord et de dénouer les amarres.
146
Et aussitôt, ils remontèrent à bord et s'assirent sur leurs bancs de nage
147
puis sans attendre, avec entrain, ils scièrent l'onde salée devenue poivre et sel.
148
Alors, Circé aux beaux accroche-cœurs, la rapace divinité à la voix aguicheuse, fit se lever pour nous un Ouros favorable, généreux partenaire qui gonfla, plein vent arrière, la voile du bâtiment à la proue bleue marine.
151
Puis ayant étarqué et frappé chaque drisse contre le (mat du) navire,
152
alors nous nous assîmes et le vent, tout autant que le pilote, dirigea la galère.
153
Alors il me plaît de dire à mon équipage, le cœur penaud :
154
"Ô mes amis, il ne faut vraiment pas qu'un seul ni même que deux seuls sachent ce que Circé, la proscrite par les déesses, m'a raconté en divination ;
155
mais, d'une part, je vous le rapporterai afin que vous sachiez (tous) si nous mourrons ou bien si, les esquivant, nous échapperons à la mort et à la Sphinx.
Οδύσσεια
Οδύσσεια Λ
Σειρῆνες. Σκύλλα, Χάρυβδις. Βόες Ἡλίου.
142
Ὣς ἔφατ᾽αὐτίκα δὲ χρυσόθρονος ἤλυθεν Ἠώς.
143
Ἡ μὲν ἔπειτ᾽ἀνὰ νῆσον ἀπέστιχε δῖα θεάων
144
αὐτὰρ ἐγὼν ἐπὶ νῆα κιὼν ὤτρυνον ἑταίρουςαὐτούς τ᾽ἀμβαίνειν ἀνά τε πρυμνήσια λῦσαι.
146
Οἱ δ᾽αἶψ᾽εἴσβαινον καὶ ἐπὶ κληῖσι καθῖζον. (cf. II, 418-419 ; IX, 103-179-471)
147
ἑξῆς δ᾽ἑζόμενοι πολιὴν ἅλα τύπτον ἐρετμοῖς. (cf. II, 419 ; IX, 104-180-472)
148
Ἡμῖν δ᾽αὖ κατόπισθε νεὸς κυανοπρῴροιοἴκμενον οὖρον ἵει πλησίστιον, ἐσθλὸν ἑταῖρον,Κίρκη ἐυπλόκαμος, δεινὴ θεὸς αὐδήεσσα. (cf. IX, 6-7-8)
151
Αὐτίκα δ᾽ὅπλα ἕκαστα πονησάμενοι κατὰ νῆα
152
ἥμεθα δ᾽ἄνεμός τε κυβερνήτης τ᾽ἴθυνε. (cf. IX, 78 ; X, I9)
153
Δὴ τότ᾽ἐγὼν ἑτάροισι μετηύδων ἀχνύμενος κῆρ : (cf. IX, 561 ; X, 67)
154
"ὦ φίλοι, οὐ γὰρ χρὴ ἕνα ἴδμεναι οὐδὲ δύ᾽οἴουςθέσφαθ᾽ἅ μοι Κίρκη μυθήσατο, δῖα θεάων :
155
ἀλλ᾽ἐρέω μὲν ἐγών ἵνα εἰδότες ἤ κε θάνωμενκεν ἀλευάμενοι θάνατον καὶ κῆρα φύγοιμεν.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus