Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

2680 citations | 100 auteurs | 6 régions
Morceaux choisis

Maximes - Fragments 51-60

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


Héraclite, né vers 544-541 avant J.C. à Éphèse, est issu d’une famille illustre et sacerdotale. Il renonce, en faveur de son frère, aux privilèges que lui donnait le statut de descendant de Codros, roi d'Athènes, dont le fils, Androclès, fonda Éphèse. Il n'était guère apprécié de ses concitoyens. Son ami Hermodore, auteur d'un code de douze lois qui seront étudiées par deux sénateurs romains venus à Éphèse pour les consulter, fut banni de la ville (cf. fragment 121).

Bien avant Socrate, il aurait appliqué à la lettre le Connais-toi toi-même (Γνῶθι σeαυτόν), car, disait-il, « il faut s'étudier soi-même et tout apprendre par soi-même ». Ermite, il partit vivre dans la montagne, vivant de plantes et de la fabrication de fromages ; mais, étant tombé malade il mourut d'hydropisie vers 480 avant J.C. à Éphèse. Heureusement, il avait entre temps déposé son manuscrit De la Nature dans le temple d'Artémis où il put être lu jusqu'à sa destruction en 356 avant J.C. par plusieurs visiteurs. C'est de ces visiteurs que proviennent les fragments ci-dessous.

Maximes
De la Nature
51
Ils ne veulent pas convenir que ce qui diffère peut s’accorder comme, par exemple, le tenon et la mortaise et que des tensions contraires peuvent aboutir à une harmonie comme, par exemple, pour l’arc et la lyre.1
52
Si l’Éternité est un enfant jouant, qui plus est à un jeu de hasard ; quelle (piètre) autorité (pour notre monde) que celle d’un enfant !2
53
C’est la guerre qui est à l’origine de tout et les conflits quotidiens qui régissent tout. Celle-là a mis en lumière certains dieux et sauvegardé certains hommes et, de ces derniers, ceux-ci en font des hommes soumis ou des hommes libres.
54
Dans l’Univers, l’harmonie invisible prévaut sur l’harmonie visible.
55
Quant à moi, je préfère tout ce qui peut être vu, écouté ou appris.
56
H. enseigne : Les hommes manquent de discernement pour ce qui est de la compréhension des apparences ; j’en veux pour exemple Homère, lequel fut (pourtant) le plus sage de tous les Grecs ; en illustration de ce paradoxe, en effet, des enfants qui s’épouillaient trompèrent sa vigilance en lui disant : « Ceux que nous voyons et attrapons, nous les abandonnons ici, ceux que nous ne voyons pas ni n’attrapons, nous les remportons. »
57
Hésiode est le maître à penser de la plupart des hommes ; ceux-ci pensent qu’il savait beaucoup de choses, lui qui discernait le jour de la nuit ; alors qu’ils ne font qu’un (assemblés en un jour).3
58
(Il arrive que) le bien et le mal se rencontrent : Héraclite en donnait pour exemple les médecins qui tranchent, brûlent, percent et fraisent les patients, en leur faisant mal partout et demandent pourtant une rémunération qu’ils ne méritent pas de recevoir de ces patients, car ils leur font à la fois une guérison et une infirmité.
59
La droite ou la courbe sont un tracé et du même genre. (J’en veux pour exemple) La trajectoire de la vis sans fin du foulon dont le dessin comprend un axe et une hélice et qui à la fois tourne et fait monter.
60
Une voie vers le haut et une voie vers le bas forment un seul et même chemin.
Περί φύσεως
51
καὶ ὅτι τοῦτο οὐκ ἴσασι πάντες οὐδὲ ὁμολογοῦσιν, ἐπιμέμφεται ὧδέ τως· οὐ ξυνιᾶσιν ὅκως διαφερόμενον ἑωυτῷ ὁμολογέει· παλίντροπος ἁρμονίη ὅκωσπερ τόξου καὶ λύρης.
52
αἰὼν παῖς ἐστι παίζων, πεσσεύων· παιδὸς ἡ βασιληίη.
53
Πόλεμος πάντων μὲν πατήρ ἐστι, πάντων δὲ βασιλεύς, καὶ τοὺς μὲν θεοὺς ἔδειξε τοὺς δὲ ἀνθρώπους, τοὺς μὲν δούλους ἐποίησε τοὺς δὲ ἐλευθέρους.
54
ἁρμονίη ἀφανὴς φανερῆς κρείττων.
55
ὅσων ὄψις ἀκοὴ μάθησις, ταῦτα ἐγὼ προτιμέω.
56
ἐξηπάτηνται, (φησίν) οἱ ἄνθρωποι πρὸς τὴν γνῶσιν τῶν φανερῶν παραπλησίως Ὁμήρῳ, ὃς ἐγένετο τῶν Ἑλλήνων σοφώτερος πάντων· ἐκεῖνόν τε γὰρ παῖδες φθεῖρας κατακτείνοντες ἐξηπάτησαν εἰπόντες· ὅσα εἴδομεν καὶ ἐλάϐομεν, ταῦτα ἀπολείπομεν, ὅσα δὲ οὔτε εἴδομεν οὔτ᾽ ἐλάϐομεν, ταῦτα φέρομεν.
57
διδάσκαλος δὲ πλείστων Ἡσίοδος· τοῦτον ἐπίστανται πλεῖστα εἰδέναι, ὅστις (ἡμὲν) ἡμέρην (ἡδὲ) καὶ εὐφρόνην οὐκ ἐγίνωσκεν· ἔστι γὰρ ἕν.
58
καὶ ἀγαθὸν καὶ κακόν [näml. ἕν ἐστιν] οἱ γοῦν ἰατροί, (φησίν ὁ Ἡ.,) τέμνοντες, καίοντες, πάντῃ βασανίζοντες κακῶς τοὺς ἀρρωστοῦντας, ἐπαιτέονται μηδὲν ἄξιοι μισθὸν λαμϐάνειν παρὰ τῶν ἀρρωστούντων, ταὐτὰ ἐργαζόμενοι, τὰ ἀγαθὰ καὶ τὰς νόσους.
59
γναφείῳ ὁδὸς εὐθεῖα καὶ σκολιὴ (ἡ τοῦ ὀργάνου τοῦ καλουμένου κοχλίου ἐν τῷ γναφείῳ περιστροφὴ εὐθεῖα καὶ σκολιή· ἄνω γὰρ ὁμοῦ καὶ κύκλῳ περιέρχεται) μία ἐστί, (φησί,) καὶ ἡ αὐτή.
60
ὁδὸς ἄνω κάτω μία καὶ ὡυτή.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus