Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée -Chant XI, vers 385-403

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant XI
Perséphone disperse les femmes et arrive le Chef d’État-Major Agamemnon, fils d'Atrée
385
Toutefois lorsque la chaste Perséphone eût dispersé de part et d'autres les âmes de ces femmes très illustres, alors surnagea l'âme affligée de l'Atride Agamemnon ; étaient alors rassemblées autour de lui celles autres de ceux (qui) étaient morts avec lui dans la demeure d'Egysthe et qui (y) trouvèrent leur destinée.
390
Aussitôt qu'il a bu le sombre sang, celui-ci me reconnaît et, assurément, harmonieusement, il se pleure, versant sur le sol des larmes abondantes, bougeant sans fin ses bras étendus vers moi, désirant ardemment être étreint ; car il n'avait même plus sa force ferme ni en quelque sorte l'énergie exceptionnelle qui autrefois habitait ses membres souples.
395
Moi-même en le voyant, à la vérité, je pleurai ému en mon cœur/par sympathie et je lui dis en élevant la voix des mots de compassion :
397
« Le plus illustre Atride (des fils d'Atrée), Chef d'Etat-major des Armées, Agamemnon, quelle Kèr de la mort qui couche les hommes tout du long, t'a donc domptée ?
399
Est-ce Poséidaôn qui t'a, c'est le plus probable, dompté, sur tes navires, en faisant s'élever un souffle véhément de vents irrésistibles ?
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας λ
385
Αὐτὰρ ἐπεὶ ψυχὰς μὲν ἀπεσκέδασ᾽ἄλλυδις ἄλληι ἁγνὴ Περσεφόνεια γυναικῶν θηλυτεράων, ἦλθε δ᾽ἐπὶ ψυχὴ Ἀγαμέμνονος Ἀτρεΐδαο ἀχνυμένη· περὶ δ᾽ἄλλαι ἀγηγέραθ᾽ὅσσοι ἅμ᾽αὐτῶι οἴκωι ἐν Αἰγίσθοιο θάνον καὶ πότμον ἐπέσπον.
390
Ἔγνω δ᾽αἶψ᾽ἔμ᾽ἐκεῖνος, ἐπεὶ πίεν αἷμα κελαινόν· κλαῖε δ᾽ὅ γε λιγέως, θαλερὸν κατὰ δάκρυον εἴβων, πιτνὰς εἰς ἐμὲ χεῖρας, ὀρέξασθαι μενεαίνων· ἀλλ᾽οὐ γάρ οἱ ἔτ᾽ἦν ἲς ἔμπεδος οὐδέ τι κῖκυς, οἵη περ πάρος ἔσκεν ἐνὶ γναμπτοῖσι μέλεσσι.
395
Τὸν μὲν ἐγὼ δάκρυσα ἰδὼν ἐλέησά τε θυμῶι, καί μιν φωνήσας ἔπεα πτερόεντα προσηύδων·
397
« Ἀτρεΐδη κύδιστε, ἄναξ ἀνδρῶν Ἀγάμεμνον, τίς νύ σε κὴρ ἐδάμασσε τανηλεγέος θανάτοιο ;
399
Ἦε σέ γ᾽ἐν νήεσσι Ποσειδάων ἐδάμασσεν ὄρσας ἀργαλέων ἀνέμων ἀμέγαρτον ἀυτμήν ; Ἦέ σ᾽ἀνάρσιοι ἄνδρες ἐδηλήσαντ᾽ἐπὶ χέρσου βοῦς περιταμνόμενον ἠδ᾽οἰῶν πώεα καλά ; Ἠὲ περὶ πτόλιος μαχεούμενον ἠδὲ γυναικῶν ;
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur :Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014-2018 / Mise en page © Citations-Antiques.com,2019

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus