Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant VIII, vers 564-586

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant VIII
Le séjour d'Ulysse chez les Phéaciens - Malgré un avertissement paternel, Alkinoos conserve sa vocation de secouriste en mer.
564
Mais j'ai entendu autrefois mon père Nausithoos évoquer cela,
565
à savoir qu'il affirma que Poséïdaôn nous admirait à en être jaloux
566
de ce que nous portions secours et raccompagnions tous les hommes (sans distinction).
567
Il affirmait qu'un jour une nef bien construite de marins Phéaciens
568
de retour de mission ferait naufrage sur le bassin (méditerranéen) aussi vaste que le ciel
569
et qu'une chaîne de montagnes entourerait notre ville, la dérobant aux yeux du monde (cf. la combe de Savoie autour de Chambéry et n'oublions pas que Poséïdaôn est celui qui érode la terre).
570
Ainsi s'exprimait en public le/ce Vétéran ! Mais que ce dieu accomplisse ses volontés
571
ou que cela soit sans effet, qu'ainsi la solidarité humaine perdure par notre motivation !
572
Allons dis-moi (tout) cela et raconte par le menu, avec exactitude,
573
non seulement dans quels lieux tu bourlinguas mais encore quelles contrées d'hommes tu abordas,
574
quelles étaient leurs villes bien peuplées ;
575
ou encore/ étaient-ils, par exemple, difficiles (à comprendre) ou sauvages ou bien sans justice,
576
ou, au contraire, accueillant pour les étrangers et leur esprit était-il pieux ?
577
Raconte pourquoi tu pleures et es pris de soubresaut en ton fors intérieur
578
en entendant le malheur des Argiens, des Danaens et même d'Ilion.
579
Car les dieux, d'une part, l'ourdirent et, d'autre part, décrétèrent une mort violente pour des hommes
580
et qu'une conséquence en fût une épopée (écrite/chantée) pour leurs contemporains et ceux qui viendront après eux.
581
Aurais-tu perdu quelqu'allié devant Ilion, un brave pour sûr,
582
un gendre, un beau-frère, un beau-père ou quelqu'autre parent qui est né encore plus proche qu'eux par le sang et les gènes ?
584
Ou, peut-être quelque compagnon d'armes bien-apprécié, à la prestance/présence courageuse ?
585
Puisque d'une certaine façon, mais d'une façon certaine, n'est pas moins dévoué qu'un frère ou un cousin germain
586
celui qui serait un compagnon de combat solidaire !
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας θ
Ὀδυσσέως σύστασις πρὸς Φαιάκας.
564
Ἀλλὰ τόδ᾽ὥς ποτε πατρὸς ἐγὼν εἰπόντος ἄκουσα Ναυσιθόου,
565
ὃς ἔφασκε Ποσειδάων᾽ἀγάσασθαι ἡμῖν,
566
οὕνεκα πομποὶ ἀπήμονές εἰμεν ἁπάντων.
567
Φῆ ποτὲ Φαιήκων ἀνδρῶν ἐυεργέα νῆα
568
ἐκ πομπῆς ἀνιοῦσαν ἐν ἠεροειδέι πόντῳ ῥαισέμεναι
569
μέγα δ᾽ἧμιν ὄρος πόλει ἀμφικαλύψειν.
570
Ὣς ἀγόρευ᾽ὁ γέρων : τὰ δέ κεν θεὸς ἢ τελέσειεν
571
ἤ κ᾽ἀτέλεστ᾽εἴη, ὥς οἱ φίλον ἔπλετο θυμῷ·
572
Ἀλλ᾽ἄγε μοι τόδε εἰπὲ καὶ ἀτρεκέως κατάλεξον,
573
ὅππῃ ἀπεπλάγχθης τε καὶ ἅς τινας ἵκεο χώρας ἀνθρώπων,
574
αὐτούς τε πόλιάς τ᾽ἐὺ ναιετοώσας·
575
ἠμὲν/ἢμην ὅσοι χαλεποί τε καὶ ἄγριοι οὐδὲ δίκαιοι
576
οἵ τε φιλόξεινοι καί σφιν νόος ἐστὶ θεουδής ;
577
Εἰπὲ δ᾽ὅ τι κλαίεις καὶ ὀδύρεαι ἔνδοθι θυμῷ
578
Ἀργείων Δαναῶν ἠδ᾽Ἰλίου οἶτον ἀκούων.
579
Τὸν δὲ θεοὶ μὲν τεῦξαν ἐπεκλώσαντο δ᾽ὄλεθρον ἀνθρώποις
580
ἵνα ᾖσι καὶ ἐσσομένοισιν ἀοιδή.
581
Ἦ τίς τοι καὶ πηὸς ἀπέφθιτο Ἰλιόθι πρὸ ἐσθλὸς ἐών,
582
γαμβρὸς ἢ πενθερός, οἵ τε μάλιστα κήδιστοι τελέθουσι μεθ᾽αἷμά τε καὶ γένος αὐτῶν ;
584
Ἦ τίς που καὶ ἑταῖρος ἀνὴρ κεχαρισμένα εἰδώς ἐσθλός ;
585
Ἐπεὶ οὐ μέν τι κασιγνήτοιο χερείων γίγνεται,
586
ὅς κεν ἑταῖρος ἐὼν πεπνυμένα εἰδῇ. »
Morceau choisi précédent
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014-2018 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2016

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus