Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée -Chant X, vers 400-417

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant X
Circé propose à Ulysse d'aller chercher le reste de l'équipage pur que tous profitent d'une vie agréable.
400
Or, se tenant tout près de moi, elle qui est tenue à l'écart des dieux par les déesses1, prend la parole :
401
« Rejeton de Zeus, fils de Laërte, ingénieux Ulysse, retourne maintenant en bord de mer et sur ton navire maniable.
403
D'une part, tirez-le navire avant tout sur le continent puis déposez dans une grotte son gréement ainsi que toute sa cargaison ;
405
reviens toi-même alors en ramenant aussi ta chère autre bordée.
406
Ainsi me dit-elle et mon caractère indomptable se laissa cependant véritablement persuader et je me mis en route et allais en bord de mer jusqu'à mon navire maniable.
408
Je trouvais ensuite juste à côté de ce navire maniable mes chers compagnons (de navigation) se lamentant pitoyablement en versant des larmes abondantes.
410
Et ainsi lorsque un troupeau de génisses passant la nuit aux champs (retrouvent) un troupeau de vaches en revenant dans l'étable, après qu'elles sont rassasiées d'herbage, toutes ensemble s'agitent et viennent à la rencontre l'une de l'autre, les enclos ne les retenant plus espacées, mais serrées en mugissant gambadent autour de leurs mères,
414
ainsi quand ceux-ci me voient de leurs yeux, ils s'affaissèrent en pleurant et leur moral reviendra enfin au plus haut,
416
ainsi étions-nous, comme s'ils revenaient dans leur patrie et leur cité même de la rocailleuse Ithaque dans laquelle ils sont nés et ont été élevés.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας κ
400
Ἡ δέ μευ ἄγχι στᾶσα προσηύδα δῖα θεάων·
401
« Διογενὲς Λαερτιάδη, πολυμήχαν᾽Ὀδυσσεῦ, cf. (X, 401 ; X, 498 ; X, 504 ; XI, 60 ; XI, 317 ; XIII, 375) ἔρχεο νῦν ἐπὶ νῆα θοὴν καὶ θῖνα θαλάσσης.
403
Νῆα μὲν ἂρ πάμπρωτον ἐρύσσατε ἤπειρόνδε κτήματα δ᾽ἐν σπήεσσι πελάσσατε ὅπλα τε πάντα·
405
αὐτὸς δ᾽ἂψ ἰέναι καὶ ἄγειν ἐρίηρας ἑταίρους.
406
Ὣς ἔφατ᾽αὐτὰρ ἐμοί γ᾽ἐπεπείθετο θυμὸς ἀγήνωρ, βῆν δ᾽ἰέναι ἐπὶ νῆα θοὴν καὶ θῖνα θαλάσσης.
408
Εὗρον ἔπειτ᾽ἐπὶ νηὶ θοῆι ἐρίηρας ἑταίρους οἴκτρ᾽ὀλοφυρομένους θαλερὸν κατὰ δάκρυ χέοντας.
410
Ὡς δ᾽ὅτ᾽ἂν ἄγραυλοι πόριες περὶ βοῦς ἀγελαίας, ἐλθούσας ἐς κόπρον, ἐπὴν βοτάνης κορέσωνται, πᾶσαι ἅμα σκαίρουσιν ἐναντίαι οὐδ᾽ἔτι σηκοὶ ἴσχουσ᾽ἀλλ᾽ἁδινὸν μυκώμεναι ἀμφιθέουσι μητέρας·
414
ὣς ἔμ᾽ ἐκεῖνοι ἐπεὶ ἴδον ὀφθαλμοῖσι, δακρυόεντες ἔχυντο δόκησε δ᾽ἄρα σφίσι θυμὸς
416
ὣς ἔμεν, ὡς εἰ πατρίδ᾽ἱκοίατο καὶ πόλιν αὐτὴν τρηχείης Ἰθάκης ἵνα τ᾽ἔτραφεν ἠδ᾽ἐγένοντο.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur :Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014-2018 / Mise en page © Citations-Antiques.com,2019

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus