Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant IX, vers 424-445

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant IX
Les récits chez Alkinoos - La Cyclopie et les Cyclopiens. Les hommes sortent de la grotte, chacun porté par une triplette de moutons.
424
Or, apparaît, à mon coeur défendant, la meilleure décision, à savoir :
425
les béliers était musclés, à l'épaisse toison,
426
beaux et grands, ayant une laine de couleur brune-violette1 ;
427
je les relie en silence avec les tiges d'osier2 souples de la natte
428
sur laquelle dormait le Cyclope monstrueux, imprévisible, les ayant "attriplés" ;
429
celui du milieu portait un homme
430
et les deux, de part et d'autre, allaient protégeant le compagnon (porté).
431
Ainsi chaque triplé de moutons portait-il chacun un homme ;
432
pour ce qui me concerne, assurément, il y avait un bélier qui était le meilleur marcheur de tout le troupeau,
433
les bras suspendus à son échine, je m'accrochai sous l'estomac3 à la toison velue, je fis le mort ;
434
cependant je tins ferme, agrippé par les mains à ce flocon de laine admirable (de douceur), avec obstination, d'un cœur stoïque dans la souffrance.
436
C'est ainsi que, certes, en nous morfondant, nous attendîmes l'Aurore humide (de rosée).
437
Après que nuitamment les barbes ont repoussé, comme la sève monte dans les arbres au printemps, un coq ardent se perche et chante par plaisir (Cocorico!), lors apparaît l'Aurore, matinale hirondelle,201
438
et ensuite alors les mâles du troupeau s'élancent vers le pâturage
439
et les femelles3 qui n'avaient pas pu être traites bêlaient (en poussant) contre les enclos d'osier4 ;
440
en effet, leurs mamelles bouillonnaient5.
441
Or leur maître souffrait tourmenté par des douleurs ;
442
il tâtait le dos de tous les ovins qui passaient juste (devant lui)
443
mais ce sot ne remarqua pas que mes barons étaient attachés sous le poitrail des béliers à la laine peignée.
444
Le bélier, le dernier des ovins (à sortir), à la toison duquel je me tenais, quant à moi, terrifié mais bien vivant6, se présenta pour sortir.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ι
Ἀλκίνου ἀπόλογοι. Κυκλώπεια.
424
Ἥδε δέ μοι κατὰ θυμὸν ἀρίστη φαίνετο βουλή·
425
ἄρσενες ὄιες ἦσαν ἐυτρεφέες, δασύμαλλοι,
426
καλοί τε μεγάλοι τε ἰοδνεφὲς εἶρος ἔχοντες·
427
je les relie en silence avec les tiges d’osier souples de la natte
428
τῇς ἔπι Κύκλωψ εὗδε πέλωρ, ἀθεμίστια εἰδώς, σύντρεις αἰνύμενος·
429
ὁ μὲν ἐν μέσῳ ἄνδρα φέρεσκε
430
τὼ δ᾽ἑτέρω ἑκάτερθεν ἴτην σώοντες ἑταίρους.
431
Τρεῖς δὲ ἕκαστον φῶτ᾽ὄιες φέρον·
432
αὐτὰρ ἐγώγε ἀρνειὸς γὰρ ἔην μήλων ὄχ᾽ἄριστος ἁπάντων,
433
τοῦ κατὰ νῶτα λαβών λασίην ὑπὸ γαστέρ᾽ἐλυσθεὶς κείμην·
434
αὐτὰρ χερσὶν ἀώτου θεσπεσίοιο νωλεμέως στρεφθεὶς ἐχόμην τετληότι θυμῷ.
436
Ὣς τότε μὲν στενάχοντες ἐμείναμεν Ἠῶ δῖαν.
437
Ἦμος δ᾽ἠρι γένεια φάνη ῥοδοδάκτυλος Ἠώς
438
καὶ τότ᾽ἔπειτα νομόνδ᾽ἐξέσσυτο ἄρσενα μῆλα
439
θήλειαι δὲ μέμηκον ἀνήμελκτοι περὶ σηκούς·
440
οὔθατα γὰρ σφαραγεῦτο.
441
Ἄναξ δ᾽ὀδύνῃσι κακῇσι τειρόμενος,
442
πάντων ὀίων ἐπεμαίετο νῶτα ὀρθῶς ἑσταότων
443
ὥς οἱ ὑπ᾽εἰροπόκων ὀίων στέρνοισι δέδεντο.
444
Ὕστατος ἀρνειὸς μήλων ἔστειχε θύραζε λάχνῳ στεινόμενος καὶ ἐμοὶ πυκινὰ φρονέοντι.
Morceau choisi précédent
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014-2018 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2016

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus