Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant VIII, vers 454-468

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant VIII
Le séjour d'Ulysse chez les Phéaciens - Ulysse vient au repas. Nausicaa l'accueille et Ulysse lui rend grâce de l'avoir sauvé.
454
Puis, quand les servantes l'eurent donc baigné et frotté d'huile,
455
il enfila une tunique et s'entoura d'un beau manteau (par-dessus)
456
puis, sortant de la salle de bain, il alla rejoindre les soldats qui buvaient du vin.
457
Nausicaa, qui a une beauté naturelle (=qui ne provient pas des dieux), s’immobilisa alors près du pilier porteur soutenant la toiture, solide et soigneusement ouvragé,
458
et elle regarda avec admiration Ulysse droit dans les yeux
459
puis, lui adressant la parole, elle dit ces mots emprunts d'optimisme
460
«Porte-toi bien, mon hôte, afin que longtemps dans ta patrie tu gardes mémoire de moi
461
puisque c'est à moi, la première, que tu dois de la gratitude pour t'avoir sauvé la vie.»
462
Alors, l'ingénieux Ulysse lui répond à son tour, selon l'usage :
463
« Nausicaa, fille d'Alkinoos au cœur généreux,
464
puisse ainsi maintenant Zeus en disposer, lui l'époux, au bruit effroyable, d'Hèra,
465
pour que je connaisse la journée du retour et revienne chez moi !
466
Je t'honorerai désormais et même là-bas, assurément, telle une divinité,
467
tous les jours et toujours, car c'est toi qui m'a ramené à la vie, jeune fille. »
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας θ
Ὀδυσσέως σύστασις πρὸς Φαιάκας.
454
Τὸν δ᾽ἐπεὶ οὖν δμῳαὶ λοῦσαν καὶ χρῖσαν ἐλαίῳ,
455
ἀμφὶ δέ μιν χλαῖναν καλὴν βάλον ἠδὲ χιτῶνα,
456
ἔκ ῥ᾽ἀσαμίνθου βὰς ἄνδρας μέτα οἰνοποτῆρας ἤιε.
457
Ναυσικάα δὲ θεῶν ἄπο κάλλος ἔχουσα στῆ ῥα παρὰ σταθμὸν τέγεος πύκα ποιητοῖο,
458
θαύμαζεν δ᾽Ὀδυσῆα ἐν ὀφθαλμοῖσιν ὁρῶσα
459
καί μιν φωνήσασ᾽ἔπεα πτερόεντα προσηύδα·
460
« Χαῖρε, ξεῖν᾽, ἵνα καί ποτ᾽ἐὼν ἐν πατρίδι γαίῃ μνήσῃ ἐμεῦ,
461
ὅτι μοι πρώτῃ ζωάγρι᾽ὀφέλλεις. »
462
Τὴν δ᾽ἀπαμειβόμενος προσέφη πολύμητις Ὀδυσσεύς.
463
« Ναυσικάα θύγατερ μεγαλήτορος Ἀλκινόοιο,
464
οὕτω νῦν Ζεὺς θείη, ἐρίγδουπος πόσις Ἥρης,
465
οἴκαδέ τ᾽ἐλθέμεναι καὶ νόστιμον ἦμαρ ἰδέσθαι·
466
τῷ κέν τοι καὶ κεῖθι θεῷ ὣς εὐχετοᾐμην
467
αἰεὶ ἤματα πάντα· σὺ γάρ μ᾽ἐβιώσαο, κούρη. »
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014-2018 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2016

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus