Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant VI, vers 1-19

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant VI
L'arrivée d'Ulysse, en demandeur d'asile, en Phéacie -
1
Ainsi, d'une part, en cette escale, l’homme aux qualités divines, à la grande patience, Ulysse,
2
était-il, affalé, (le corps) perclus de fatigue et alangui de sommeil ;
3
alors qu’au contraire Athèna partait alerte vers la contrée et pour la cité des Phéaciens,
4
lesquels occupèrent d’abord jadis la vaste plaine d’Hypérée,
5
(et furent) voisins des Cyclopiens, des êtres imbus de leur force
6
qui leur causaient des dégâts car ils étaient incomparables en pouvoir de nuisance à la vie.
7
Vînt un temps où Nausithoos, (un homme) à la prestance divine, les incita à ne plus subir (ces dévastations),
8
ils partirent alors dans l’île de Schérie1, loin à l’écart des autres hommes sédentaires-cultivateurs de céréales ;
9
il fit alors construire un mur pour délimiter la ville puis bâtir des maisons,
10
ainsi que des temples dédiés aux dieux puis attribua des lopins de terre
11
mais, bientôt, rattrapé par la Ker fatale, il descendit, lui, (se loger) dans la demeure d’Hadès.
12
Et maintenant, c’est Alkinoos qui règne, élevé par sa sagesse au rang des dieux.
13
C’est près de son palais qu’arrive d’abord Athèna, la déesse aux yeux qui voient l’Invisible,
14
le retour de son grand béguin Ulysse occupant ses pensées.
15
Elle progresse et pénètre dans la chambre décorée avec beaucoup (d’œuvres) d’art dans laquelle une adolescente,
16
semblable en stature et en beauté du visage aux immortelles, dormait,
17
Nausicaa, la fille du magnanime Alkinoos ;
18
or, deux sentinelles, dotées d’une beauté qui les élève au rang des Grâces,
19
étaient (assises par terre) appuyées chacune contre le jambage d’un des battants de porte scintillants qui étaient ainsi bloqués.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ζ
Ὀδυσσέως ἄφιξις εἰς Φαιάκας.
1
Ὣς ὁ μὲν ἔνθα καθεῦδε πολύτλας δῖος Ὀδυσσεὺς
2
ὕπνωι καὶ καμάτωι ἀρημένος·
3
αὐτὰρ Ἀθήνη βῆ ῥ᾽ἐς Φαιήκων ἀνδρῶν δῆμόν τε πόλιν τε
4
οἳ πρὶν μέν ποτ᾽ἔναιον ἐν εὐρυχόρωι Ὑπερείηι,
5
ἀγχοῦ Κυκλώπων, ἀνδρῶν ὑπερηνορεόντων
6
οἵ σφεας σινέσκοντο βίηφι δὲ φέρτεροι ἦσαν.
7
Ἔνθεν ἀναστήσας ἄγε Ναυσίθοος θεοειδής
8
εἷσεν δὲ Σχερίηι ἑκὰς ἀνδρῶν ἀλφηστάων·
9
ἀμφὶ δὲ τεῖχος ἔλασσε πόλει καὶ ἐδείματο οἴκους
10
καὶ νηοὺς ποίησε θεῶν καὶ ἐδάσσατ᾽ἀρούρας
11
ἀλλ᾽ὁ μὲν ἤδη κηρὶ δαμεὶς Ἄϊδόσδε βεβήκει.
12
Ἀλκίνοος δὲ τότ᾽ἦρχε, θεῶν ἄπο μήδεα εἰδώς.
13
Τοῦ μὲν ἔβη πρὸς δῶμα θεά γλαυκῶπις Ἀθήνη,
14
νόστον Ὀδυσσῆι μεγαλήτορι μητιόωσα.
15
Bῆ δ᾽ἴμεν ἐς θάλαμον πολυδαίδαλον ὧι ἔνι κούρη
16
κοιμᾶτ᾽ἀθανάτηισι φυὴν καὶ εἶδος ὁμοίη,
17
Ναυσικάα, θυγάτηρ μεγαλήτορος Ἀλκινόοιο·
18
πὰρ δὲ δύ᾽ἀμφίπολοι, Χαρίτων ἄπο κάλλος ἔχουσαι,
19
σταθμοῖιν ἑκάτερθε θύραι δ᾽ἐπέκειντο φαειναί.
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus